REGARDEZ LES CRS PASSER

Janvier, premier mois de l’année…
Sur la Côte d’Azur fleurissent les mimosas odorants dont le jaune
vif nous aide à supporter la rigueur de l’hiver.
Certaines années pourtant, il arrive que le mois de janvier soit
chaud, très chaud même : Kermitt la grenouille par l’intermédiaire
de la boule de cristal-bocal via laquelle nous communiquons
parfois, m’a annoncé avec certitude un pic de chaleur très
inhabituel pour le 29.
Déjà, paraît-il, certaines bonnes âmes s’entraînent pour être prêts
à les refroidir au cas où…
Ah, les braves gens !

REGARDEZ LES CRS
PASSER

Regardez les CRS passer
C’est sûr, on nous recrute pas chez les gens bêtes
On avance boucliers serrés
On est là pour mater les grosses têtes
Et puis hop un p’tit coup de bâton
Et puis hop commence la baston
Pour mériter not’ joli costume
Faut pas craindre de salir le bitume
Faut pas avoir du sang de gonzesse
Pour réussir chez les CRS
Faut voir les nouveaux en début d’stage
On leur fait vite passer le message
Et alors à la vingt-huitième bosse
Ils comprennent comment faut qu’on cabosse
Regardez les CRS passer
C’est sûr, on nous recrute pas chez les gens bêtes
On avance boucliers serrés
On est là pour mater les grosses têtes
Et puis hop un p’tit coup de bâton
Et puis hop commence la baston
On a tous des passions sympathiques
Dès qu’on rentre chez nous, qu’on pose la trique
Moi, ma grand passion c’est la peinture
Fait voir au pistolet comme j’assure
Mon pote René c’est la politique
Faut dire qu’il a presque un bac technique
Y m’font marrer ces intellectuels
Pour les entraver faut un manuel
Regardez les CRS passer
C’est sûr, on nous recrute pas chez les gens bêtes
On avance boucliers serrés
On est là pour mater les grosses têtes
Et puis hop un p’tit coup de bâton
Et puis hop commence la baston
Quand on sait la date d’une manif
On s’entraîne comme tous les grands sportifs
Pas question pour nous d’pas être en forme
Et d’ déshonorer notre uniforme
Pour s’chauffer, on se jette des légumes
Puis on tape à trois sur une enclume
On marche en avant puis en arrière
Sur un clodo on teste nos tasers
Regardez les CRS passer
C’est sûr, on nous recrute pas chez les gens bêtes
On avance boucliers serrés
On est là pour mater les grosses têtes
Et puis hop un p’tit coup de bâton
Et puis hop commence la baston


Chanson : « Les CRS »  SACEM ©2009

Paroles : Camille

Interprète : Jean-Marie

Chanson originale : « Les majorettes » (1974)

Paroles et musique : Pierre Perret

Publicités

9 réflexions sur “REGARDEZ LES CRS PASSER

  1. Ayez s’il vous plat l’obligeance de bien vouloir au plus vite
    1) refaire un commentaire en minuscules cette fois (le mme ne me drange aucunement, vous tes libre et responsable de vos propos mme s’ils sont infonds)
    2) rpondre au mail que je vous ai adress ce sujet.
    Merci.

    J'aime

  2. Le « mieux », comme vous dites, serait sans doute d’expliquer comment vous-mme ne trouvez plus aucune trace de votre information pourtant si prcise.
    Plagiat est un mot qu’on ne galvaude pas, et est ici diffamatoire.
    Il n’y a par ailleurs rien VOIR apparemment.
    Prouvez, monsieur, prouvez, montrez la pochette de ce disque, faites couter son contenu…

    J'aime

  3. Merci, vous auriez d commencer par l.
    Patrick Sbastien a donc fait une parodie « CRS et balles perdues » dans laquelle il utilise un bout des Majorettes de Pierre Perret et un du « Poinonneur des lilas » que nous avons dj ici parodi deux reprises, tout comme plusieurs autres chansons de ce disque apparemment.
    Pour information, ce vinyle date de 1976 selon vos sources et doit certainement avoir fait l’objet d’une diffusion fort confidentielle, la carrire de Patrick Sbastien ne commenant que cette anne-l (voir sa biographie).
    Ce point tant acquis, pour que votre accusation de plagiat soit argumente, vous reste :
    1) produire le texte ou l’enregistrement du passage concern
    2) y trouver une ressemblance indiscutable avec le mien
    3) prouver que j’en ai eu connaissance un jour
    4) prouver qu’en crivant MON texte, j’ai eu la volont de m’inspirer de la production de Patrick Sbastien.
    Vous pouvez aussi au choix galement me prsenter ici des excuses publiques, en majuscules comme votre attaque, la suppression de ces commentaires dplacs tant alors seulement envisage, au bout d’un mois.
    Bon week-end.

    J'aime

  4. « Regardez les CRS passer………………………………………..allez hop un p’tit coup de bton, allez hop ils envoient l’baston ». Troublant non?, vous ne voulez pas ,en plus , que je vous commande le disque !!!

    J'aime

  5. « Et puis hop elles envoient le bton » chez Perret…
    Fallait-il crire « Regardez les CRS masser (ou pisser) » pour vous tre agrable ?
    Passez votre chemin, monsieur, avant que cela n’aille plus loin.
    Merci !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s