LIBERTES, ATTENTION, DANGER

L’Histoire a toujours raison, avec son lent balancier :
question de temps… tic… tac… tic… tac…

J’entends ce soir que « l’EN crée 5 000 postes pour « lutter contre
l’absentéisme » par des personnels sans qualification :
rassurez-vous, braves gens, il ne s’agit que d’aider les « élèves
qui n’aiment pas l’Ecole », pas de les « garder les jours de
grève-prise d’otages ».

On va confier les « crétins » à des « crétins en chef », des « jeunes en
difficultés » à des « plus vieux en difficultés » … et après on
s’étonnerait du résultat des présidentielles ?

Si Xavier Darcos connaissait la règle de trois et le niveau des
élèves, cela n’aurait pas lieu d’être. Feu Darcos, devrais-je
dire… Comment je le sais ? ben, par la télé pardi ! Quand
les émissions « sous contrôles » rendant compte des évaluations en
Cours moyen de primaire montrent que les élèves ont trouvé « ça »
ridiculement facile « par rapport avec ce qu’on fait avec la
maîtresse », la vérité sort de la bouche des enfants si Darcos sort
du gouvernement (je peux personnellement l’y aider s’il venait à
contester mes propos… Chiche ? « Descends un peu, si t’es un
homme ! » © Sarkozy 2008 …je n’irai pas jusqu’au « Pauv’con ! »
© Sarkozy 2008 par respect pour mes anciens professeurs,
peut-être communs, et pour LA France et sa culture).

Toute ressemblance avec… ne saurait être que fortuite et
volontaire.

LIBERTES, ATTENTION, DANGER

Je ne suis qu’un humble petit chansonnier
Qui sur le net s’amuse à vous amuser
Des mots d’humour dits en confiance et soudain
Une histoire qui ne me dit rien
Deux-mille-neuf, j’aurai cinquante-dix ans
J’en aurai vu passer bien des changements
Mais là, je ne peux m’empêcher de chanter
Libertés… Attention… Danger !
Là-bas, c’était l’Allemagne en trente-trois
Là-bas, un petit homme levait le bras
Là-bas, le vert-de-gris était couleur de haine
Là-bas, la crise aiguisait les passions
Là-bas, on ne posait plus de questions
Là-bas, il n’était plus question d’opposition
Les procédés sont démontés aujourd’hui
De ceux qui ont tué des démocraties
Demandez-le à vos amis historiens
Ces processus, on connaît bien.
Le passé nous fournit des indicateurs
A surveiller de très près quelle que soit l’heure
Et aujourd’hui, bien trop restent allumés
Libertés… Attention… Danger !
Là-bas, on réduisait l’éducation
Là-bas, les parlements étaient croupions
Là-bas, la justice et le droit étaient en berne
Là-bas, on modifiait certaines lois
Là-bas, d’autres, on ne les appliquait pas
Là-bas, c’est un seul homme qui imposait sa loi
Quand dans un grand pays les informations
Fournies ne sont que propagande maison
Que d’autisme les dirigeants sont atteints
En répétant que tout est bien
Quand on demande trop aux petites gens
Qu’on favorise le pouvoir de l’argent
Que le monde entier on souhaite dominer
Libertés… Attention… Danger !
Là-bas, on opposait Hans à Joseph
Là-bas, y avait pas encore de Youssef
Là-bas, c’était facile d’exciter les haines
Là-bas, Obama Owens s’appelait
Là-bas, le chef voulait tout contrôler
Là-bas, ce n’est que l’Allemagne du passé
Dans ma culture j’ai puisé les notions
Qui m’ont aidé à composer ma chanson
Désormais vous serez aussi aux aguets
Libertés… Attention… Danger !

Chanson : « Libertés, attention, danger » SACEM ©2009

Paroles : Camille

Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Souvenirs, attention, danger » (1980)

Paroles: Serge Lama

Musique: Tony Stefanidis

Publicités

4 réflexions sur “LIBERTES, ATTENTION, DANGER

  1. Je pleure, c’est exactement ce que je pensais quand ila t lu et que a m’a empche de dormir correctement pendant 2 semaines…. C’est vraiment magnifique, je vais le transmettre au maximum de gens possible. Ce qui est dommage, c’est que je vais prcher des gens pour la plupart convaincus……
    Continuez et……veillez sur vous.( Ben oui…………….)

    J'aime

  2. Trs beau texte et trs belle interprtation, chapeau tous les deux ! Et a porte encore plus sans le ct pastiche… Merci vous et merci Colette pour le petit mail (mais bon, je suis un habitu, la chanson ne m’aurait pas chapp !). Mme dmarche, je transmets aux amis…

    J'aime

  3. Encore une parodie (enfin peut on encore parler de parodie..) gniallissime (tiens mon premier commentaire d’ailleurs bouh..)..
    Tout autour de moi les gens ne sont pas dupes du petit Nicolas.. Peu importe la situation sociale (du cadre l’ouvrier), tous ont bien compris le petit jeu du gouvernement pastiche dont un seul le pouvoir, SAS Nicolas 1er.. la rvolte gronde de partout.. Il en suffit de pas beaucoup pour que ca pte… De partout des voix s’lvent, des choses sont crites, ca ne durera pas bien longtemps…
    Des bisous les copains.
    Sev

    J'aime

  4. Les larmes aux yeux……….Quand les franais vont-ils daigner ouvrir les leurs et cesser de croire que tout a n’arrive que chez les autres?Un grand bravo vous 2. Trs beau texte, Camille!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s