NOS VIEUX

Dès qu’on parle des vieux, les politiques actuels battent en retraite, très modestes et ayant toutes les raisons de l’être, sur les conseils de l’abbé Rézina. Vieux dans la dignité, un privilège ou un luxe aujourd’hui ?

NOS VIEUX

 Les vieux ne mangent plus ou alors seulement parfois du bout des dents
Retraités ils sont pauvres, ils n’ont plus d’illusions même si c’est indécent
Chez eux ça sent le pain, les pâtes, pas la viande ni les fraises d’antan
Que l’on vive à Paris ou bien tous en province quand on vit trop longtemps
Est-c’ de s’être trop privés que leur voix se lézarde quand ils parlent d’hier
Et d’avoir trop pleuré que des larmes encore leur perlent aux paupières
Et s’ils tremblent beaucoup est-ce de voir grandir leur grand manque d’argent
Qui leur pose la question, qui dit : « Soyez confiants ! Parole de Président ! »
Les vieux ne peuvent plus, leurs rêves s’ensommeillent, leurs comptes sont fermés
Leur écureuil est mort, le tiercé du dimanche ne fait plus espérer
Les vieux ne rougent plus, Buffet a trop de rides, l’PC est trop petit
Et le PS délaisse Ségolène Royal pour la Martine Aubry
Et s’ils sortent encore bras dessus bras dessous leur estomac qui jeûne
C’est pour suivre au soleil les grèves d’plus malheureux,
Les actions des plus jeunes
Et le temps d’un combat, oublier toute une heure le pouvoir de l’argent
Qui les prive de pognon, survivre oui ou non, et surtout jusqu’à quand ?
Les vieux mourront plus vieux, assistés et nourris oui mais combien de temps ?
Ils n’ont plus de demain, ils ont peur d’être seuls et meurent seuls pourtant
La France est pourtant là, la pire ou la meilleure, c’est celle qu’on espère
Cela n’importe pas, la vie des pauvres vieux se résume à l’enfer
Vous en verrez souvent, vous en verrez partout en grogne et en colère
Se plaignant d’une absence du respect absolu dû à nos pères et mères
Constatant devant vous une dernière fois le pouvoir de l’argent
Imposé par des cons, des pourris, sans raison, des riches bien portants
Imposé par des cons, des pourris, sans raison, c’est ce qui nous attend.

Chanson : « Nos vieux  » SACEM ©2009
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Les vieux  » (1963)
Paroles et musique : Jacques Brel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s