C’EST NOUS QU’ON L’AURA DANS L’OS

C’EST NOUS QU’ON L’AURA DANS L’OS
.
Finie la feta, pain sec pour tout le monde ! La Grèce nous a pris pour des jambons… et c’est nous qu’on l’aura dans l’os ! 
Ça c’est bien oune histoire européenna
Qui à tous dévrait nous mettre la haina
Oune histoiré dé spécoulation’
Que ça nous brise le petit cochon’
Car dépouis l’temps qué la cris’ nous mine
L’économie manqué dé vitamines
On comprend plous porqué faudrait payer
Pour tous ces Grecs, z’ont qu’à sé faire aimer

Lou padre, la madre et touté leurs cousinoss
Andreass et Papass et toutes leurs cousinass
Nous seuls, on travailla por qué fassent la noce
Avec nos beaux euross
Et c’est nous qu’on l’aura dans l’os
Hellas !

Nous vivions dans l’attente dé deux mil douze
Oui, mais eux, ils ont tant bésoin dé flouze
Qu’il faut rabattre sour nos prévision’s
Amis chômeurs, vous l’avez dans l’ trognon’
Sans parler dé tous ceuss’ sans domicile
Dans leurs carton’s et dans nos belles villes
A qui l’on dit… : « Mon Dieu, quelle veine
Ça sérait pir’ si vous étiez Hellènes ! »

Lou padre, la madre et touté leurs cousinoss
Andreass et Papass et toutes leurs cousinass
Nous seuls, on travailla por qué fassent la noce
Avec nos beaux euross
Et c’est nous qu’on l’aura dans l’os
Hellas !

L’euro, l’euro por qué pareille miséria
C’est encore oune invençion’ de fonctionnaira
Les technocratés, vamos en’ prison’
Qué ça nous lâche en’fin’ lé grapillon’
A l’Europe on veut bien rester fidèle
Oui, mais pas seuls, et sans traîner la ribambelle
Dé ces Etats sour lesquels on spécoule
Yé souis pas Grec, pas question’ qu’on m’encoule

Lou padre, la madre et touté leurs cousinoss
La grand padre, la grand madre et touté la familloss
Y avait l’oncle et la tante et touté…
Non, non, ma y oublie quelque choss
Oh! Pauvré de mi, récapitoulon’s

Y’avait lou padre, la madre et touté leurs cousinoss
La grand padre, la grand madre et touté la familloss
Y avait la tante, sa femme qui venait de Lesbos
Ah! Y avait des pédaloss
Et c’est nous qu’on l’aura dans l’os
A moelle

Chanson : « C’est nous qu’on l’aura dans l’os » SACEM ©2010
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « La tantina de Burgos » (1956)
Paroles et musique : Henri Genes / Elie Rancurel

.

Publicités

Une réflexion sur “C’EST NOUS QU’ON L’AURA DANS L’OS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s