« ÇA VA, CHANSONNIER POLITIQUE ? »

« ÇA VA, CHANSONNIER POLITIQUE ? » .

L’équipe n’est pas bonne, certains semblent compromis dans des scandales, sa direction et les directions choisies sont contestées même par ses propres supporters, mais il maintiendra son cap quoi qu’il arrive, tant il est sûr d’avoir raison, il va laisser la France dans un état pitoyable, c’est… c’est… euh…
Sarkozy ou Domenech ? Je sais plus…

Lundi, comme tout bon Français,
J’ai bien dû me forcer
Chansonnier politique
A tout écouter d’ Sarkozy
Et de sa causerie
Devant le pauv’ Patrick *
C’est en direct de l’Elysée
Qu’il nous a dégoisé
Ce qu’il fait de la France
Que l’on ne sert à rien du tout
Et que c’est la finance
Qui seule compte au bout
Si j’ai bien compris son propos
J’ résume en quelques mots
Y a des gens qui travaillent
Lesquels produisent du pognon
Qui va chez le patron
Jusque-là, pas duraille
C’ que j’ai nettement moins compris
Pour l’bien d’ l’économie
C’est qu’seul, il le dépense
Alors qu’on pourrait tous l’aider
Y a plein de salariés
Prêts à sauver la France
Y a quéqu’chos’ qui cloch’ là-d’dans
Ou alors c’est qu’on nous ment
Il nous a presque fait un cours
Vantant avec amour
Des Allemands le modèle
Et ce qu’il adviendrait de nous
Si un jour, tout à coup
On n’ suivait plus Bruxelles
Qu’il fallait chouchouter nos riches
Qu’il avait peur qu’ils fichent
Le camp hors de la France
Que sans son fameux bouclier
De nos sous la dépense
Se f’rait à l’étranger
A mesur’ que je deviens vieux
Je m’en aperçois mieux
Je sens quand on nous branche
Soyons même grand, majuscule
Je sens quand on m’encule
Ou qu’on me prend pour tanche
Voilà des mois et des années
Qu’pour la sécurité
On crie partout victoire
Alors que pour là comme ailleurs
Ses propres électeurs
Ont compris qu’ils sont poires
Y a quéqu’chose qui cloch’ là-d’dans,
Ou alors c’est qu’on nous ment
Il a dit proch’ le résultat
Que tous les chefs d’Etat
S’empressent à sa suite
Qu’on verra ce que l’on verra
Que le G20 fera
Hommage à son mérite
Que c’est sûr, si on l’écoutait
Le monde serait sauvé
Et les traders bien sages
Quand Pujadas a terminé
C’est là et c’est dommage
Que je m’suis réveillé
Vous l’avouer, je n’ devrais pas
Mais je n’suis pas comme ça
Vous n’êtes pas des andouilles
J’étais pourtant bien installé
Tout prêt à déguster
Ce joli plat de nouilles
Mais trois minutes m’ont suffi
Je me suis assoupi
Devant l’insignifiance
Des tout premiers propos tenus
Et du ton convenu
Un peu trop « Vieille France »
J’étais donc dans l’embarras
Mais à ma grande joie
Internet était là
Et j’lui suis reconnaissant
D’pouvoir en m’informant
Honorer le président

* François Fillon a par deux fois lors d’une même interview appelé ce journaliste
« Patrick Pujadas » : le surnom lui est resté.

Chanson : « Ça va, chansonnier politique ? » SACEM (c)2010
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « La java des bombes atomiques » (1955)
Paroles : Boris Vian
Musique : Alain Goraguer

Publicités

Une réflexion sur “« ÇA VA, CHANSONNIER POLITIQUE ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s