LE TANGO DES ZÈBRES

Nicolas Sarkozy face aux français : un mort...

L’exercice serait périlleux, voire mortel, si le chef de l’État n’était désarmant de mauvaise foi, de promesses non tenues, de feintes indignations, d’abus d’autorité
rhétorique. Les armes factices fournies aux intervenants ne seront que chargées à blanc, avec de la poudre de perlimpinpin.
« Mes chères conn’s-citoyennes, mes chers cons-citoyens, vous allez voir ce que vous allez voir », promettra comme d’habitude le bonimenteur de service, qui rasera gratis dès demain, foi d’animal politique.
Et certains d’y croire…

 
Ah ! Les Anglo-saxons
En rient à nos dépens
Plus drôle que Nixon,
Notre cher président !
À l’un, la démission
Pour le seul Watergate
L’autre, réélection
Damoclès qui nous guette
Et en plus de tout ça
Ces satanés ministres
Quel que soit leur registre
Qui sont tombés bien bas
Si j’en poursuis certains
Cela n’est pas pour rien
Mais je ne suis pas là
Pour vous parler de moi
Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !
Ah ! Les Anglo-saxons
En rient de comparer
Ce que dit le champion
Et ce qu’en France il fait
Ah ! Les autres nations
Veulent de moins en moins
Entendre les leçons
Prodiguées par ses soins
État Cuisinella
Bardé de casseroles
Démenties aussitôt
Ça n’est même plus drôle
« Mensonges d’un journal
Les cons n’ont rien compris
C’est la faute au PS
Je le jure, croyez-moi ! »
Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !
Ah ! Les Anglo-saxons
Se marrent dès matin
Guettant les réactions
Les nouveaux baratins
Ils ne comprennent pas
D’où vient notre addiction
À élire ces gars
Qui nous prennent pour cons
Allez donc exposer
À des férus d’Histoire
Que le peuple français
A des trous de mémoire
Ou bien qu’il est maso
Qu’il regrett’ l’échafaud
Qui l’empêcha trop tôt
De crier ; « Vive le roi ! »
Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !
Ah ! Les Anglo-saxons
Les auraient tous saqués
Exigeant punition
Ou même le piquet
Suivraient des démissions
Et le chef de l’État
Ferait des élections
Anticipées ma foi
Mettrait fin à la foire
Pour l’honneur de la France
Espérant que l’Histoire
Oublie le goût de rance
D’un triste quinquennat
Marqué par les affaires,
L’argent pour les prospères
Et le plaisir du Roy
Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !

Chanson : « Le tango des zèbres » SACEM ©2011
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Le tango funèbre » (1964)
Paroles : Jacques Brel
Musique : Gérard Jouannest

Publicités

Une réflexion sur “LE TANGO DES ZÈBRES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s