FILLON TOUCHÉ, COPÉ COULÉ

FILLON TOUCHÉ, COPÉ COULÉ

L’UMP tombe enfin le masque. La fracture entre les excités du sécuritaire façon Sarkozy et les républicains traditionnels qui l’ont jusqu’ici suivi par pur intérêt électoral apparaît ouverte, tant notre président semble aujourd’hui « un cadavre qui marche », selon l’expression anglo-saxonne.
Les attaques de Jean-François Copé contre François Fillon en sont une démonstration évidente, mais n’a pas été coulé celui qui en rêvait…

Lorsque Jean-François Copé
Devant un café
Me dit ce qu’il fait
Très souvent pour lui j’ai honte
Tout ce qu’il peut dégoiser
D’un air assuré
Contrevérités
Prenant les gens pour des comtes
T’es repéré
Mon pauvre Jean-François Copé
Faut quand même être gonflé
Merci Vahiné
Pour nous balancer
Des énormités pareilles
Mais qui peut te supporter
Même à l’UMP
Même à l’Assemblée
Sans te tirer par l’oreille
T’es repéré
Mon pauvre Jean-François Copé
Quand tu passes à la télé
C’est pour marteler
Une ou deux idées
Tentant de sauver la face
Faussant vite les données
Qui t’accablent mais
Si t’es contesté
La discussion tu déplaces
T’es repéré
Mon pauvre Jean-François Copé

Chanson : « Qu’a fait Copé » SACEM ©2011
Paroles : Camille
Chant : Jean-Marie

Chanson originale : « Couleur café » (1964)
Paroles et musique : Serge Gainsbourg

rg

Publicités

Une réflexion sur “FILLON TOUCHÉ, COPÉ COULÉ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s