LES HOMMES D’ÉTAT D’ANTAN

 Ce que nous apprenons chaque jour des membres de la classe politique ne plaide pas en leur faveur. Au début des années 1980, Arlette Laguillier, dans

l’indifférence générale ou la franche rigolade de ses rares auditeurs, avait proposé que chaque homme politique se présentant à quelque poste électif que ce soit produise publiquement son CV détaillé, voire sa feuille d’impôts.
« Pourquoi les patrons voulant se faire embaucher seraient-ils dispensés de la règle qu’ils nous imposent lorsque c’est nous qui recherchons un emploi ? »
Travailleuses, travailleurs, l’argument de la Louloutte ouvrière était imparable.

Certains me verraient à tort en petit plaisantin
Je serais plutôt vieux con, quelque peu puritain
Lorsque sur le grand écran, les acteurs s’embrassaient
À dix ans, mes parents voulaient mes yeux baissés
Depuis, j’ai bien grandi mais la pudeur encore
Dirige ma pensée, mes actions et mon corps
C’est la raison pour laquelle je ne peux éviter
Le grand débat actuel sur la moralité
Le grand débat actuel sur la moralité
Mais où sont les hommes d’État d’antan ?
Les grands messieurs, grands messieurs, grands messieurs, grands messieurs qu’on élisait en France
Et lorsqu’ils devenaient présidents,
Ils incarnaient, z’incarnaient, z’incarnaient, z’incarnaient, z’incarnaient
Tant la France
Et les électeurs étaient contents
De leurs affaires de fesses, de cœur, d’argent même, ils aimaient l’ignorance
Ces temps sont révolus
On sait tout maintenant
Des laides circon con con con con circonstances
On sort tous les plans cul
Des bien tristes manants
Qui sont ou qui pourraient être au gouvernement
Maintenant, tous les plumards sont livres grand ouverts
Vivent les doigts vengeurs qui désignent les pervers
Comme de ce milieu-là, on connaît les pratiques
Bientôt s’éteindra la race des hommes politiques
Tant on sait que le pouvoir excite la bébête
De tous ces irréprochables ayant queue plus que tête
Qui espèrent que ça dure, et que tout soit permis
Le pourront-ils ou non ? Choisissez, les amis !
Le pourront-ils ou non ? Choisissez donc, les amis !
Mais où sont les hommes d’État d’antan ?
Les grands messieurs, grands messieurs, grands messieurs, grands messieurs
Qu’on élisait en France
Et lorsqu’ils devenaient présidents
Ils incarnaient, z’incarnaient, z’incarnaient, z’incarnaient, z’incarnaient
Tant la France
Et les électeurs étaient contents
De leurs affaires de fesses, de cœur, d’argent même, ils aimaient l’ignorance
Ces temps sont révolus
On sait tout maintenant
Des laides circon con con con con circonstances
On sort tous les plans cul
Des bien tristes manants
Qui sont ou qui pourraient être au gouvernement
L’on feint de s’apercevoir que certains rastaquouères
Ont de la femme en amour des idées singulières
Qu’ils peuvent bien se passer de son consentement
Qu’en fait, c’est un grand honneur qu’ils font en la prenant
Sans promotion canapé, vides nos ministères
Mais sur ces sujets-là, il est bon de se taire
Sur Tron et sur DSK, je n’en dirai pas plus
Et vous ne saurez rien d’autres affaires de cul
Et vous ne saurez rien des autres affaires de cul
Mais où sont les hommes d’État d’antan ?
Les grands messieurs, grands messieurs, grands messieurs, grands messieurs
Qu’on élisait en France
Et lorsqu’ils devenaient présidents
Ils incarnaient, z’incarnaient, z’incarnaient, z’incarnaient, z’incarnaient
Tant la France
Et les électeurs étaient contents
De leurs affaires de fesses, de cœur, d’argent même, ils aimaient l’ignorance
Ces temps sont révolus
On sait tout maintenant
Des laides circon con con con con circonstances
On sort tous les plans cul
Des bien tristes manants
Qui sont ou qui pourraient être au gouvernement

Chanson : « Les hommes d’État d’antan » SACEM ©2011
Paroles : Camille
Guitares et interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Les funérailles d’antan » (1960)
Paroles et musique : Georges Brassens

Publicités

Une réflexion sur “LES HOMMES D’ÉTAT D’ANTAN

  1. Oui, c’est en effet nous et nous seuls que revient le choix. Il serait temps de s’en rendre compte. Encore un trs beau et bon texte, en tout cas. Qui m’a rappel quelques souvenirs. N’est-ce-pas JM? ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s