DSK’S GONE

Le DSKgate a ouvert une nouvelle porte, nul ne peut le nier. La plupart des féministes y passent de bonne foi, mais aussi nombre de moralistes de la
vingt-cinquième heure qui ramassent avec délectation ce bois pourri
pour alimenter l’écran de fumée du pouvoir cherchant à masquer son
triste bilan. 
Dans la série « Parlons donc de tout, sauf de l’essentiel », voici aujourd’hui : « Le sexe en politique » (en préparation : « Guéant pagayant », en direct de Lampedusa ; « Martine à la plage » avec Jean-Claude Bourrelet ;
« Marine est là » en direct d’Ajaccio (sous réserves, annulation annoncée) ; « Carla Bruni-Sarkozy’s baby » en différé de l’Élysée, présenté par l’heureux père ; « Zora’s story », de même).

« Alors, comme vous vouliez m’poser la question… j’vais vous répondre… si, si !
j’vais vous dir’… Françaises… Français… passez donc un excellent été… on va quand même pas… êt’ sérieux avec un aussi beau soleil ? »

Depuis l’ milieu du mois de mai
Y a DSK qui me fout les glandes
On parle que d’ lui à la télé
Plus ça pue, plus y a d’ la demande
Ça fait que depuis cette affaire
Y a des cons qui viennent déballer
Toutes les rumeurs qui traînent par terre
Que d’autres cons vont avaler
Faut pas compter sur mieux en juin
Les langues vont se délier
Mais on ne parlera de rien
De c’qui importe en vérité
Les gens préparent leurs vacances
Enfin pour ceux qui en prendront
Ils sont de moins en moins en France
À s’les payer, because pas d’ ronds
Y se passera rien en juillet
Excepté les tournées des plages
Les pauvres, allez vous faire aimer
Les ministres veillent à leur bronzage
Alors vous pensez vos malheurs
Imaginez comme ils s’en foutent
Il est fermé, l’bureau des pleurs
Y a plus personne qui vous écoute
Y a guèr’ mieux qu’le DSKgate
Juste un an avant l’élection
Excepté un bébé peut-être
Si Sarko veut noyer l’ poisson
Et au mois d’août, ça continue
L’autre moitié prend ses congés
Rien de politique au menu
Dans le cerveau des allongés
Qui veulent du soleil, de la baise
Des barbecues chez la voisine
Si un d’ces cons ramène sa fraise
Chiche qu’on le noie dans la piscine
En septembre, on rentre chez soi
Subir les hausses de juillet
On aura zappé DSK
Mais on n’oubliera pas d’gueuler
Trop cher, on pourra plus fumer
On paiera plus cher pour des patchs
Pour le moral nous remonter
Y aura qu’Carla sur Paris-Match
En octobre, la délivrance
De la madone de l’Élysée
Qui s’est sacrifiée pour la France
Pas d’raison qu’on soit seuls baisés
Va faire la une des journaux
Où l’on ne parlera que d’elle
Avec la photo du marmot
Faisant oublier le bordel
Y a guèr’ mieux qu’le DSKgate
Juste un an avant l’élection
Excepté un bébé peut-être
À moins bien sûr qu’on ne soit pas con

Chanson : « DSK’s gone » SACEM ©2011
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Hexagone » (1975)
Paroles et musique : Renaud Séchan

Publicités

Une réflexion sur “DSK’S GONE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s