L’ETOILE DE LA PAIX EST EN MARCHE… ( » ET LA MAJORITÉ, MA FOI  » )


L’étoile de la paix est en marche…Les Rois Mages seraient déjà en route, suivant des yeux l’étoile de la Paix.
Tout le monde en convient, un miracle était nécessaire pour mettre fin au conflit israélo-palestinien. Dieu, dans sa grande bonté, va y pourvoir bientôt (octobre ou novembre) et à Paris.
La madone accouchera dans sa crèche de l’Élysée, entourée du bœuf israélien et de l’âne palestinien, et des richesses de ce monde : l’or, le mini-Mir et l’essence.
Les nombreux invités seront ensuite conviés au grand repas de la Réconciliation :

Salades de l’ONU
Colombe de la Paix rôtie sur canapé, avec sa roquette
Grenades au miel de Canaan
Bombe glacée de Gaza

Nicolas conclura en distribuant des dragées à la ronde… et nous en serons tous « ravis » !

Penser, c’est fatigant, certains n’en ont pas l’habitude
Dès lors qu’un argument vient bousculer leurs certitudes
Ils prennent cela de bon pour affront personnel
Ces tristes balourds qui ne sont jamais forts qu’en gueule
Et la majorité, ma foi
Ils se piquent de lire ne conservant de leurs lectures
Que ce qu’ils y cherchaient pour mieux justifier leur posture
Enfin, quand je dis « leur », c’est une façon de parler
Ces tristes balourds qui ne sont jamais forts qu’en gueule
Et la majorité, ma foi
Car pour ces beaux cerveaux, les faits n’ont aucune importance
S’ils leur plaisent, bien sûr, vous pouvez leur faire confiance,
Pour les diffuser sans même savoir s’ils sont vrais
Ces tristes balourds qui ne sont jamais forts qu’en gueule
Et la majorité, ma foi
S’ils ne leur plaisent pas, alors changement de musique
Ils n’ont jamais eu lieu, à croire qu’ils sont amnésiques
Ils font si souvent disparaître les vérités
Ces tristes balourds qui ne sont jamais forts qu’en gueule
Et la majorité, ma foi
Certains sujets, bien sûr, sont pour eux la manne céleste
Ils restent là, tapis, dans l’attente du moindre geste
Car ils sont sionistes ou alors pro-palestiniens
Ces tristes balourds qui ne sont jamais forts qu’en gueule
Et la majorité, ma foi
Si vous citez un fait, ce qui n’a pas d’appartenance
Vous êtes agressé par les deux partis en présence
D’un conflit auquel chacun d’eux est bien étranger
Ces tristes balourds qui ne sont jamais forts qu’en gueule
Et la majorité, ma foi
L’un qui n’a que l’oeil droit compte sur les marchés les bombes
Celui qui a l’autre œil compte sur les pavés les tombes
Et tout cela réjouit bien notre borgne français
Ces tristes balourds qui ne sont jamais forts qu’en gueule
Et la majorité, ma foi
Qui a tort ou raison n’intéresse qu’énergumènes
Qui dit vouloir la paix doit cesser d’exciter les haines
Ils sont devenus cons et racistes en vérité
Ces tristes balourds qui ne sont jamais forts qu’en gueule
Et la majorité, ma foi

Chanson : « Et la majorité, ma foi » SACEM ©2011
Paroles : Camille
Guitares et interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Sauf le respect que je vous dois » (1972)
Paroles et musique : Georges Brassens

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s