DES PRIMAIRES QUI DÉPRIMENT L’UMP ( « LA MARTINE ET FRANÇOIS » )

N’en déplaise au jaune et souriant Jean-François Copé, les « pas plus que 4 sur 100 » ressemblent fort à un gigantesque coup de pied au cul et génèrent une forte espérance. La mauvaise foi de la droite commentant ce qu’elle affirme n’être qu’un non-évènement montre son désarroi et l’inquiétude des barons, dont beaucoup quitteront le navire bientôt…

Elle s’appelait Martine
Mais on l’app’lait la Martine
Une idée de Claude Guéant
Qui en avait très peu, pourtant,
(des idées)…
Et François son adversaire
Dans le combat des primaires
Lui n’avait pas de surnom
Juste le nom d’un from’ton
Comme la Martine en question
Qui s’était trompée d’région
Elle qui venait de Lille
Vive le Maroilles !
La Martine et François, je
Ne sais quel sera leur destin !
Pour sûr qu’elle était de Lille
Née de la force tranquille
Que la fille de Delors
Vaille ici le poids de l’or
Je n’sais pas
Et pour parler de Hollande
Qui se veut chef de la bande
Il a certes des atouts
Bien plus que Nafissatou
Et bien avant DSK
Il avait prévu le cas
Lui qui n’joue pas du kazoo
Ni du Maroilles.
La Martine et François, je
Ne sais quel sera leur destin !
Il semble avoir l’avantage
Elle souhaite davantage,
Racontant à tous qu’il dort
Qu’il ressemble à Poulidor
(Ah – ahah ! )
J’attends avec impatience
L’annonce des alliances
Que vont dire la Royal
Défense d’y voir du mal
Et l’éléphant Montebourg
À grand renfort de tambours
Et tous ceux qui n’aiment pas
Le bon Maroilles.
La Martine et François, je
Ne sais quel sera leur destin !
Il n’est pas facile en France
D’exprimer sa différence
Sans envisager la « loose »
Pour le printemps 2012
(deux fois six ! )
Pensez qu’il faut qu’on débine
Ceux avec qui l’on combine
Sans pour ça se débiner
Faut griffer, mais pas blesser
Il faut penser à l’après
Pour entrer à l’Elysée
Ce qu’on veut à l’origine
Moralité :
La Martine et Hollande
Sont les Maroilles du Destin !

Chanson : « La Martine et François » SACEM ©2011
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Framboise » (1960)
Paroles et musique : Boby Lapointe

Publicités

Une réflexion sur “DES PRIMAIRES QUI DÉPRIMENT L’UMP ( « LA MARTINE ET FRANÇOIS » )

  1. Tout aussi gnial!
    Mais Martine n’est pas de Lille, elle a t bombarde Lille pour y remplacer Mauroy la mairie et trouver un tremplin. Ce qui n’y a pas fait que des heureux d’ailleurs……^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s