TROP DE PERVERS SUR LA PUCELLE… ( « MADE IN SARKOZIE » )

Pauvre Jeanne ! Déjà que pour beaucoup, tu es l’ancêtre de Mireille Darc, rien ne te sera épargné…
Je ne ressortirai pas les jeux de mots éculés du style : « Je ne suis pucelle que vous croyez ! « , « Vous ne m’avez pas crue, vous m’aurez cuite ! « … que nenni ! Je dirai en toute simplicité : « Boute-les hors du second tour ! »

Je suis bonne Lorraine, Jeanne d’Arc née à Domrémy
En mille quatre cent trente et un, on me brûla pour hérésie
Dans l’Histoire, je suis entrée
Tant on m’a statufiée
Et depuis j’appartiens au patrimoine de tous les Français
La guerre des droites, elle me fait bien chier
Plus qu’ les pigeons sur mon destrier
Les fâcheux de notre Histoire
Qui sévissent en Sarkozie
Et les chevaliers blancs made in Lepénie
On voit dans tous les canards
Qu’ils s’étriperaient, pardi
Pour la Pucelle qu’on brûla en Normandie
Les cons made in Sarkozie
Les cons made in Lepénie
De l’extrême-droite les amis
Prêts à combattre les rouges
Qui donnent aux hommes de là-bas
Qui donnent aux hommes du labeur
Du labeur dans nos voiries
Oh ! oui ces salauds de rouges
Qui donnent aux hommes de là-bas
Qui donnent aux hommes du labeur
Du labeur dans nos voiries
Je m’appelle Le Pen, moi je suis Nicolas Sarkozy
Jeanne d’Arc est à moi – casse-toi, pauvre con – rentre en Hongrie
On n’entend plus que ça, et c’est bien triste, dans notre pays
Sur les télés, sur le net, les radios ah quel ennui
La guerre des droites, elle nous fait bien chier
Plus qu’ des Fuca quasi périmées
Les fâcheux de notre Histoire
Qui sévissent en Sarkozie
Et les chevaliers blancs made in Lepénie
On voit dans tous les canards
Qu’ils s’étriperaient, pardi
Pour la Pucelle qu’on brûla en Normandie
Les cons made in Sarkozie
Les cons made in Lepénie
De l’extrême-droite les amis
Prêts à combattre les rouges
Qui donnent aux hommes de là-bas
Qui donnent aux hommes du labeur
Du labeur dans nos voiries
Oh ! oui ces salauds de rouges
Qui donnent aux hommes de là-bas
Qui donnent aux hommes du labeur
Du labeur dans nos voiries
La guerre des droites, elle nous fait bien chier
Plus qu’ des Fuca quasi périmées
Les fâcheux de notre Histoire
Qui sévissent en Sarkozie
Et les chevaliers blancs made in Lepénie
On voit dans tous les canards
Qu’ils s’étriperaient, pardi
Pour la Pucelle qu’on brûla en Normandie
Les cons made in Sarkozie
Les cons made in Lepénie
De l’extrême-droite les amis
Prêts à combattre les rouges
Qui donnent aux hommes de là-bas
Qui donnent aux hommes du labeur
Du labeur dans nos voiries
Oh ! oui ces salauds de rouges
Qui donnent aux hommes de là-bas
Qui donnent aux hommes du labeur
Du labeur dans nos voiries

Chanson : « Made in Sarkozie » SACEM © 2012
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Made in Normandie » (1973)
Auteurs compositeurs : Éric Charden – Frank Thomas – Jean-Michel Rivat

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers
Crédits images : http://www.archive-
host.com/files/1406463/4e672b95c889adfa81edbc6a9b6007dd
5ef680ac/CREDITS_IMAGES_MADE_IN_SARKOZIE.doc

Publicités

L’UMP EST TOMBÉE DU PERCHOIR… ( « PETIT SOLDAT » )

Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale, persiste et signe : ses propos ont été mal interprétés…

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/01/11/accoyer-2012-et-les-consequences-comparables-a-une-guerre_1628465_1471069.html

Non, il ne visait personne en particulier ; non, il ne visait ni la Gauche, ni François Hollande ; non, il ne s’excusera de rien…

http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/bernard-accoyer-je-ne-regrette-pas-le-terme-de-guerre-7742127203

Oui, ce pouvoir, ce parti, ce président bafouent les institutions républicaines et nous prennent ouvertement pour des cons.

Petit soldat de l’UMP, il va
Sur les plateaux télé comme au combat
Crier tout haut ce qu’il ne pense pas
Et ça marche d’autant mieux que c’est bas
Quand l’godillot s’en va-t-en guerre il a
Les consignes du chef dans son barda
Quand l’godillot meurt à la guerre, il a
Un désaveu pour les ceuss qui y croient
Mentir pour gagner un peu
C’est la guerre, c’est la guerre
C’est un drôle de petit jeu
Auquel jouent les ambitieux
On l’a bien vu l’autre jour
Jean-François Copé
Et Bernard Debré
Qu’on envoya pour l’ouvrir
Et que ça empire
Aux yeux des Français
Des cons il en faut toujours
À la guerre, à la guerre
Des beaux, cons comme un tambour
Qui s’excusent quand ils se gourrent
Quand DSK joue la primaire, il a
Un grand nombre d’opposants sur les bras
Si DSK sort d’ l’affaire, il aura
Simplement eu d’la veine et puis voilà…

Chanson : « Petit soldat » SACEM ©2011
Paroles : Camille
Guitare et interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Quand un soldat » (1953)
Paroles et musique : Francis Lemarque

 

POURTANT, QUE LA CAMPAGNE EST LAIDE… ( « CHANSON D’UN PAUVRE HOMME « )

Lorsque le bilan est catastrophique, le gouvernement en déroute, les arguments absents, que faire ? Parler, à tort et à travers… faire semblant d’agir… gesticuler en sautant sur tout ce qui bouge… noyer le poisson… bref, dire et faire n’importe quoi, et plus encore qu’à l’habitude !
De toute façon, avec les zozos qui nous dirigent… c’est étudié pour !

C’est la chanson d’un pauvre homme
Aux idées à la gomme
Qui veut en vain qu’on l’aime
C’est la chanson d’un pauvre homme
Qui veut croire que l’atome
Résoudra nos problèmes
C’est une chanson d’2012
Une chanson pour la loose
Elle est inévitable
C’est une chanson méritant
L’estampille Président
Tant elle est « forminable »
Casse-toi.. Casse-toi..
Casse-toi.. Casse-toi..
Casse-toi.. Casse-toi..
Cass’
Toi notre grand politique
Au bilan rachitique
Pas question qu’ça r’commence
Cette chanson s’ra unique
Ce CDD comique
Qui fit mal à la France
C’est une chanson plus dans l’coup
Qui créa le dégoût
Pas question qu’on te bisse
C’est la chanson des richards
Qui loin des lois se marrent
Et se tapent sur les cuisses
Casse-toi.. Casse-toi..
Casse-toi.. Casse-toi..
Casse-toi.. Casse-toi..
Cass’
Toi qui nous privas d’espoir,
En retiendra l’Histoire
De cinq années entières
Qui fis souvent expulser
De pauvres étrangers
Par la forte manière
Alors que les Qataris
N’paient pas d’impôts ici
Pas de racisme en somme
C’est encore plus saligaud
Faut avoir des lingots
Pour ici être un homme.
Casse-toi.. Casse-toi..
Casse-toi.. Casse-toi..
Casse-toi.. Casse-toi..
Cass’
Toi, l’président Nicolas
Qu’es le roi du blabla
Éduque tes marionnettes
Faudrait qu’elles changent de disque
Ces poupées hystériques
Tant elles ont l’air bête
Ceux qui les voient maintenant
Même tes partisans
Se demand’nt quel miracle
Ou quelle révolution
Pourrait à l’élection
T’éviter la débâcle.
Casse-toi.. Casse-toi..
Casse-toi.. Casse-toi..
Casse-toi.. Casse-toi..

Chanson :  » Chanson d’un pauvre homme » SACEM ©2012
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Chanson sans calcium  » (1968)
Paroles : J.C. Massoulier
Musique : Maurice Blanchot

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers
Crédits images : http://www.archive-host.com/files/1403522/4e672b95c889adfa81edbc6a9b6007dd5ef680ac/CREDITS_IMAGES_PAUVRE_HOMME.doc

SARKOTHON 2012 ? ON A DÉJÀ DONNÉ ! ( « LE SARKOTHON » )

Entendre de la bouche fort sérieuse d’Éric Brunet l’information honteuse selon laquelle notre président serait un des vingt parmi les plus pauvres du monde nous a désespérés, puis donné l’idée lumineusement généreuse d’un Sarkothon…
Hélas, cette noble cause avait dès 2009 fait déjà l’objet de nos soins éclairés, pour un résultat que la décence et l’honnêteté interdisent de préciser davantage, et par là, nous n’entendons vraiment pas grand-chose.
Chaque mot en restant d’actualité, son absence de rides ne devant rien aux cosmétiques, revoici donc le Sarkothon… parce que vous le valez bien.

Y a tout à l’heure
Trois ans d’malheur
Mon vieux Sarko
Que tu promis
Un bout de lune
A des gogos
Ils t’ont élu
On ne peut que
Te dire bravo
Mais comprends bien
Qu’on n’est pas tous
Que des nigauds
Trois ans bientôt
Mon cher Sarko
Que tu allais
Chanter victoire
En bon fêtard
Et au Fouquet’s
De ce temps-là
Cher Nicolas
Pardonne-nous
Nous, on n’a plus
De quoi bouffer
Et tu t’en fous
C’est un malheur
Que les menteurs
A ta façon
Au grand jamais
Ne rend’nt de comptes
A la Nation
Mon vieux, tu as dû
T’contenter du
29 janvier
Où tu as vu
Et entendu
Le peuple crier
Mais tes copains
De TF1
Ou d’TMC
Ou des journaux
Ou les Pinault
Les Bolloré
Ou les radios
Ou les photos
Des magazines
Montrent la Cour
Et ses atours
Dans les usines
Depuis tu sais
Qu’à l’Elysée
Tu as fait ton trou
Il a coulé
De l’eau dans les
Verres de chez nous
Et nos enfants
Ceux qui avant
Etaient gâtés
Commencent à
Charger l’Etat
De tes péchés
Mais aucun d’eux
N’en oublie de
Penser à toi
Tous ont pigé
Que tu étais
Sans foi ni loi
Tous ces jeunots
Ont le cœur gros
Mon vieux Sarko
En attendant
Leurs dix-huit ans
C’est pour bientôt
En 2012
L’année d’la loose
Ne t’attends pas
A ce qu’un seul
De ceux qui gueulent
Vote pour toi
Fini le bleu
Sauf dans les cieux
Les électeurs
Auront compris
Cette fois-ci
Où est leur bonheur
En espérant
Qu’il sera temps
De réparer
Tout ou partie
Du grand gâchis
D’ces cinq années
Et si l’bon Dieu
Les aide un peu
Mon pauvre Nico
Tes anciens cons
Au Sarkothon
Paieront l’écot

Chanson : « Le Sarkothon « SACEM ©2009
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Le vieux Léon « (1958)
Paroles et musique : Georges Brassens

Création et réalisation :Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

Crédits images : http://www.archive-host.com/files/1399845/4e672b95c889adfa81edbc6a9b6007dd5ef680ac/CREDITS_IMAGES_SARKOTHON.doc

T’AS DÉJÀ TON BAC, GROS QUICK ? ( « AU LYCÉE DES DUKON » )

Pierre Dukan n’a décidément peur de rien pour vendre encore et encore.
Dans une lettre ouverte au futur président de la République, il suggère, en option, un contrat de stabilité de poids pour les futurs bacheliers.
http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/dukan-les-gros-c-est-zero-107456
Imaginons ensemble l’ambiance au lycée…

Elève Bouillet ? – Présent !
Vous avez signé en fin de seconde
Un engagement portant sur deux ans
Pour avoir des points en plus de tout le monde
Au bac option « poids » pour son lancement
Monsieur l’Inspecteur
Je sais tout ça par cœur.
Cela fait deux ans déjà qu’ je m’entraîne
Que je pousse la fonte, voyez mes mollets
Je bouffe comme un trou, j’y prends de la peine
D’ailleurs mes copains m’appellent le boulet

Z’avez rien compris
Vous aurez deux et demi
On n’est pas des imbéciles
On apprend la nutrition
Au lycée des des
Au lycée Du-Du
Au lycée des Dukon.
Elève Rocco ? – Présent !
Quel est votre indice de masse corporelle ?
C’est un élément de la notation
Qui à votre poids, est conditionnelle
Puisque vous avez signé pour l’option
Monsieur l’Inspecteur
Je sais tout ça par cœur.
Je mange beaucoup, mais toujours je pèse

C’est ce que m’apprend votre épouse en cours
Je pèse le soir, le matin je pèse
En plus, me dit-elle, ça évite d’être sourd
Pas bien entendu
Je vous donne trois… pas plus
{Refrain}
Elève Lepetit ? – Présent !
Vos résultats sont presque à la moyenne
Mais pour le régime, c’est pas ça du tout
Vous faites déprimer la diététicienne
Qui songe au suicide tant elle est à bout
Monsieur l’Inspecteur
Je sais tout ça par cœur.
Je fais deux mètres dix et chausse du soixante
C’est pour ces raisons qu’ j’ai pris trente kilos
Je ne couperai pas, même si ça vous chante

em>Une de mes jambes pour avoir l’ bachot
Vous êtes recalé
C’est bien fait pour vos pieds
{Refrain}
Elève Youssef ? – Présent !
Vous êtes le fleuron vraiment admirable
De tous les élèves de l’établissement
Pour le bien de tous, soyez charitable
Dites-nous le secret de l’amaigrissement
Monsieur l’Inspecteur
Je sais tout ça par cœur.
Dans mon trou à rats, règne la famine

Et dans votre cantine, y a que du cochon
Et puis le cancer, ça donne mauvaise mine

Et mon argent de poche va au téléthon
Ils l’ont tous dans l’cul
Vous serez le seul reçu
{Refrain}

 

Chanson : « Au lycée des Dukon » SACEM ©2012
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Au lycée Papillon » (1936)
Paroles et musique : Georgius – Juel

LES GROSSIERS DE L’ÉCRAN … (  » CA CAUSE MAL  » )

 

Nadine Morano a raison !
Non, mais quel scandale ! Des hommes politiques tenant des propos grossiers ou offensants… Non, ce n’est pas du tout le genre de la maison… cela se saurait !
L’humour bien français made in Sarkozie restera décidément inégalable : merci, l’UMP !

Le temps de l’élection approche
Et tous les coups bas sont permis
On voit voler de droite à gauche
Des noms d’oiseaux, gros et petits
Mais ce qu’il y a de plus drôle
C’est que les donneurs de leçons
Ont des cadavres dans leur piaule
Si t’es pas d’ac, casse-toi pauvre con
Ça cause mal, dans notre Sarkozie
Trop d’intellectuels… zoum !
Ça cause mal, dans notre Sarkozie
Drôle d’humour qui fait boum !
Ils ont l’ moral dans les chaussettes
Faut les comprendre à l’UMP
Car tout expliquer par la dette
Comme argument c’est guère épais
Alors on tombe dans l’injure
Et c’est celui qui dit qui est
J’ai bien peur que cela ne dure
Dans cette course à l’Élysée
Ça cause mal, dans notre Sarkozie
Trop d’intellectuels… zoum !
Ça cause mal, dans notre Sarkozie
Drôle d’humour qui fait boum !
Sarkozy ne décollant guère
Les membres du gouvernement
En sont souvent réduits, peuchère
Aux procédés peu ragoûtants
La Nadine a démarré sec
Toujours volontaire pour un charre
De l’imitation d’un sale mec
Elle nous a fait toute une histoire
Ça cause mal, dans notre Sarkozie
Trop d’intellectuels… zoum !
Ça cause mal, dans notre Sarkozie
Drôle d’humour qui fait boum !
Vouloir endosser la chemise
De gens polis et cultivés
Ils vont tous devoir repasser
Tant cette action n’est pas de mise
Pour des propos de cette espèce
Il vaut mieux que dans son passé
On ait moins tortillé des fesses
Ou n’ait pas été tant grossier
Ça cause mal, dans notre Sarkozie
Trop d’intellectuels… zoum !
Ça cause mal, dans notre Sarkozie
Drôle d’humour qui fait boum !

Chanson :  » Ça cause mal » SACEM (c)2012
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale :  » Fais-moi mal Johnny  » (1956)
Paroles : Boris Vian Musique : Alain Goraguer

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers
Crédits images : http://www.archive-
host.com/files/1394782/4e672b95c889adfa81edbc6a9b6007dd
5ef680ac/CREDITS_IMAGES_CA_CAUSE_MAL.odt

SÉDUIRE MARIANNE… (  » CHÈRE MARIANNE  » )

La tactique du politique envers Marianne : sa bouche, sa couche, on touche.

Les candidats si nombreux
Qui s’pâmaient pour les beaux yeux
Les beaux yeux de Marianne
On voyait parfois les mêmes,
Revenus dire : « Je t’aime »
Aux beaux yeux de Marianne
Pour devenir son amant
Ils disaient tous les cinq ans
« T’as d’ beaux yeux, tu sais, Marianne. »
Oh, pour la présidence
Tous ces gigolos se battaient
Oui, pour la présidence
Et après, qu’est-ce qu’ils se payaient.
Ils avaient la même idée
Mettre la main au panier
Au Banier de Marianne
Il suffisait d’être élu
Pour mettre la main au cul
Des écus de Marianne
Quand un était président
Il en prenait son content,
De l’argent de Marianne
Oh, pour la présidence
Tous ces gigolos se battaient
Oui, pour la présidence
Et après, qu’est-ce qu’ils se payaient.
Nous, on vivait ça de loin
Quoique conscient de leur cinéma
Tout en se promettant bien
De mieux voter la prochaine fois
Le record de Sarkozy
Champion de l’impéritie
Rend exsangue Marianne
Son bilan bien trop petit
Je crois, le disqualifie
Pour redraguer Marianne
Si, en bonne fille, elle est
Capable d’en oublier
Elle n’est pas alzheimérée, Marianne
Oh, pour la présidence
Tous ces gigolos se battaient
Oui, pour la présidence
Et après, qu’est-ce qu’ils se payaient.
Trou de la dette agrandi,
Par les soins de Sarkozy
N’en peut plus, la Marianne
Elle garde la mémoire
Des affaires, des histoires
Pas si con, la Marianne
Faudrait pour qu’on soit content,
Qu’elle change enfin d’amant
C’est l’moment, chère Marianne
Oh, pour la présidence
Assure une fois, s’il te plaît
Oui, pour la présidence
Choisis donc quelqu’un pour t’aimer

Chanson : Chère Marianne » SACEM ©2011
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Les tantes Jeanne » (1952)
Paroles : Maurice Vidalin
Musique : Gilbert Bécaud

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers
Crédits images: http://www.archive-
host.com/files/1363874/4e672b95c889adfa81edbc6a9b6007dd
5ef680ac/CREDITS_IMAGES_CHERE_MARIANNE.doc