LA WEB-CAMPAGNE VOLE TRÈS BAS…

Il est manifeste qu’aucune discussion politique ne sera possible sur le net, tant il est constamment envahi par des trolls partisans obtus, totalement disponibles à toute heure (retraités, chômeurs, appointés, évadés d’hôpitaux psychiatriques, …) qui sous de multiples pseudos brouillent à tous l’écoute (sic) des messages politiques authentiques, responsables et ouverts.
Trop de net tue le net, et les faits n’y sont pas respectés : cette turbulence permet tout aux candidats de mauvaise foi, leurs vrais mensonges dénoncés se noyant dans la foule des rumeurs et propos diffamatoires, bien loin de la vérité, dont ils se parent, faux indignés cyniques.
Dans la bataille entre tripes et cervelles, les premières sont avantagées par le système.
Pauvre France, et vivement la quille !

Quand reviennent les élections,
Il faut se faire une opinion
Sur la valeur des candidats
Et cela quel que soit son choix
Normalement, cela se fait sans haine
De l’extrême-gauche jusqu’au FN
Mais les pov’cons n’aiment pas que
L’on ait une autre opinion qu’eux,
Non les pov’cons n’aiment pas que
L’on ait une autre opinion qu’eux
Tu n’es pas pour mon candidat
Donc tu es contre, ça va de soi.
Les mensonges et les coups-bas
Omniprésents dans les débats
L’honnêteté un grand défaut
Tous les autres des saligauds
L’infernal poison de la politique
Coule dans le sang de certaines cliques
Mais les pov’cons n’aiment pas que
L’on ait une autre opinion qu’eux,
Non les pov’cons n’aiment pas que
L’on ait une autre opinion qu’eux
Tu n’es pas pour mon candidat
Donc tu es con… ça va de soi.
De certains faits être oublieux
Dans ces temps-là n’est pas sérieux
La vérité ne peut se taire,
Il n’est de secrets qu’on n’enterre
Ils ne font de tort, je pense, à personne
Sinon à des gens aux actions friponnes
Mais les pov’cons n’aiment pas que
L’on ait une autre opinion qu’eux,
Non les pov’cons n’aiment pas que
L’on ait une autre opinion qu’eux
Tu n’es pas pour mon candidat
Donc tu es con… ça va de soi.
Pas besoin d’être grand génie
Pour d’viner comment ça finit
Chacun en trouve un à son goût,
Les autres des tarés du coup
Ils ne font pourtant de tort à personne,
Tant qu’ils sont polis, ces cons et ces connes
Mais les pov’cons n’aiment pas que
L’on ait une autre opinion qu’eux,
Non les pov’cons n’aiment pas que
L’on ait une autre opinion qu’eux
Mon candidat sera l’élu
Et non le tien, bien entendu

Chanson : « La mauvaise foi d’élection » SACEM ©2012
Paroles : Camille
Guitares et interprétation : Jean-Marie

Chanson originale :  » La mauvaise réputation » (1953)
Paroles et musique : Georges Brassens

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

Crédits images : http://www.archive-host.com/files/1480178/4e672b95c889adfa81edbc6a9b6007dd5ef680ac/CREDITS_IMAGES_MAUVAISE_FOI_D_ELECTIONS.doc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s