LA LANGUE DE BOIS SCULPTÉE DE JEAN-FRANÇOIS COPÉ

Il était venu pour ne rien dire, sinon flagorner un Nicolas Sarkozy qu’il sait (et espère) perdu et vilipender un Hollande déjà presque gagnant.
Il a hélas, une fois de plus, menti pour ce faire : il avait en effet dans un ouvrage « Promis ! J’arrête la langue de bois ! », mais objectivement, la rechute inévitable ne l’a pas épargné (à moins qu’il n’ait pas lu son livre…). Peu habitué manifestement à s’entendre poser des questions politiques par des journalistes entendant exercer leur droit de suite, son show de
cinquante minutes s’est restreint à la louange attendue de Nicolas Sarkozy, au dénigrement systématique parfois irrationnel de François Hollande et du PS, mais aussi à des attaques personnelles contre les deux chroniqueuses de l’émission.

Qu’il s’en prenne à Audrey Pulvar dès le début, et qui le lui a bien rendu, manquait déjà d’élégance… mais sa charge contre Natacha Polony, que l’on peut accuser de presque tout, de fait, mais sûrement pas d’avoir des idées de gauche, montre bien le désarroi actuel de l’UMP.
Quant au déni méprisant et insultant de l’affirmation de la conviction gaulliste par la journaliste, il est et restera disqualifiant pour un JFC champion de la langue de bois…

C’est un autre Sarkozy
Il a l’air, pas la chanson
Étonnant comme on réussit
Même sans être bon
Il se fout d’être démasqué
Il jouera le même thème
Il sait le jeu dangereux
Mais c’est là qu’est son emploi
Copé disant n’importe quoi,
En attente et langue de bois.
L’important, c’est ce qu’il dit
Pas la rose qui prétend
Pouvoir diriger le pays
Fournir un président
Du fond du gouffre, l’UMP
Ne changera pas de thème
Il dit qu’il fera demain
Toujours mieux que ces crétins
Copé disant n’importe quoi,
En attente et langue de bois.
Et ce tous les jours, tous les jours et blablabla,
Quand il sort des conneries, il sait qu’il ne paiera pas
Comme on en est saturés on n’en peut plus de Jean-François Copé…
C’est un autre Sarkozy
Il a l’air, pas la chanson
Il a bien vu qu’on réussit
Même quand on est con
Il suffit de bien simuler
Mêm’ s’il est pourri, le thème
Il sait le jeu dangereux
Mais c’est là qu’est son emploi
Copé disant n’importe quoi,
En attente et langue de bois.
C’est Sarkozy aujourd’hui
Ce serait Copé demain
C’est à croire dans leur esprit
Qu’on n’est pas très malins
Les Français n’oublient pas toujours
La façon dont on les aime
Ceux qui pour eux ne font rien
Député, ministre ou roi
Qui disent et font n’importe quoi,
Elle est morte, la langue de bois.

Chanson : « En attente et langue de bois » SACEM ©2011
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Âge tendre et tête de bois » (1960)
Paroles : Pierre Delanoë
Musique : Gilbert Bécaud

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers
Crédits images : http://www.archive-host.com/files/1499892/4e672b95c889adfa81edbc6a9b6007dd5ef680ac/CREDITS_IMAGES_LANGUE_DE_BOIS.doc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s