ALLO, SARKO ? POURQUOI TU TOUSSES… ?

Voici donc la fin d’une campagne insoutenable, où les candidats ont beaucoup parlé de tout, sans jamais débattre de rien, et pour cause : une blessure est si vite arrivée, gardons donc nos distances… tout cela sans surprise aucune, débouchant sur un classico droite-gauche attendu : les scores respectifs surprendront les seuls sarkozistes, et encore parmi les plus convaincus, d’autant que la participation fut forte.

Voici donc le choeur des perdants
Ceux qui n’seront pas président
Ils viennent tous s’féliciter
Qu’on n’les ai pas plébiscités
Perdant, c’est difficile
Leur campagne fut exemplaire
Mais on a souhaité les faire taire
Le pouvoir, les médias aussi
Il semble qu’ils aient réussi
Perdant, c’est difficile
Certains étaient sans illusion
Sur l’ résultat de l’élection
Même leur bonne femme leur avait dit
Je n’voterai pas pour toi, pardi
Perdant, c’est difficile
Pour les nénettes, c’était leur homm’
Qui leur disait : « Dis donc, pauvre pomm’ !
Direction, la cuisine, presto,
Et fais-moi donc un bon gâteau ! »
Perdant, c’est difficile
Mais hélas certains y croyaient
Dur comm’ le fer ou comm’ l’acier
Ils pensaient marquer les esprits
À coups d’idées d’chez Monoprix
Perdant, c’est difficile
Faut voir la vérité en face
Marcher à côté d’ ses godasses
Ça n’a jamais mené bien loin
Le pôle-emploi, « c’est ton des-tin »
Perdant, c’est difficile
Je pense à tout ce temps perdu
Par tous les gens qui ont merdu
Aux forêts d’arbres qui naguère
Touchaient au ciel, avant leur guerre
Perdant, c’est difficile
Je pense à tous ces partisans
Qui, leur boxeur encourageant,
Sont allés à tous ses meetings
Le pauvre, il est sorti du ring
Perdant, c’est difficile
Dire qu’il y en a qui vont voter
Non pour un homme ou des idées
Mais espérant toucher l’gagnant
Dans le Grand Prix du Président
Perdant, c’est difficile
C’est la moitié des cons plus un
Qui remportera le scrutin
Le pire est que beaucoup espèrent
En faire partie, triste misère
Perdant, c’est difficile
On l’a bien vu la dernière fois
Ségolène contre Nicolas
Certains grimpaient sur leurs poteaux
Pour êtr’ sûr d’être sur la photo
Perdant, c’est difficile
L’ami Coluche avait raison
Et voici venue la saison
Pour la gauche de récolter
C’que Sarkozy n’a pas semé
Perdant, c’est difficile
Cheminade et Poutou largués
Joly, Arthaud éliminées
Dupont-Aignan, François Bayrou
Marine et Mélenchon dans l’trou
Perdre, c’est si facile
Ne restent qu’Hollande et Sarkozy
Pour l’ultime concours de zizi
Ne restent que Sarko et Hollande
Pour séduire Marianne par la bande
Le 6 mai, vote utile.

Chanson : « Perdant c’est difficile » SACEM ©2012
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Les temps difficiles » (1961)
Paroles et musique : Léo Ferré

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

Crédits images : http://www.archive-host.com/files/1563320/4e672b95c889adfa81edbc6a9b6007dd5ef680ac/CREDITS_IMAGES_PERDANT_CeEST_DIFFICILE.odt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s