PÔLE EMPLOI BIENTÔT SQUATTÉ PAR LES CHÔMEURS UMP

Y aura-t-il finalement un syndicat parlementaire des battus de l’UMP après les législatives ? Pôle Emploi s’interroge déjà sur leur éventuel reclassement, bien malaisé en vérité, car nombre d’employeurs potentiels ont déjà dit non, de l’éleveur de perroquets ne souhaitant pas voir sa marchandise gâchée aux marchands des quatre-saisons et des poissonnières ne s’accommodant pas de la grossièreté de langage de certains.
Bref, c’est pas gagné… courage et tendez la main, qu’un zoziau vous fasse aumône… parce que vous le valez bien.

Il s’agit d’un parti déglinguo
Où les homm’s, les femmes n’sont pas égaux
Quand t’es assuré d’la majorité
Pour faire beau, tu colles quelques mousmés
Mais quand tu te tapes un vent contraire
Les nanas, tu les laisses au vestiaire
T’en gardes deux ou trois, que pour le décor
L’UMP a le choix des pécores
À Pôle Emploi
On les a tous sur les bras
Mais comme c’est des bras cassés
On n’sait pas où les placer
Y en a qui sentant venir le pire
Ont quitté peu à peu le navire
Et pris leurs distances avec l’ commandant
Dès qu’on sut qu’y s’rait plus président
Le problème de tous ces lâcheurs
C’est qu’y aura peu d’élus, ils ont peur
De rester bêtement, là, sur le carreau
À leur mine, on les sent moins farauds
À Pôle Emploi
On les a tous sur les bras
Paraît qu’ c’est la première fois
Qu’ils veulent tous un syndicat
Pour trouver un emploi, c’est duraille
Les patrons préfèrent qu’ l’argent travaille
Ta vie, ils s’en foutent, ils comptent le bénef
Et tant pis si tu gagnes pas bézef
Alors quand se pointent ces bien-nés
Qui bossaient tous dans les cabinets
Pour remuer la merde, cela passe encore
Nettoyer, c’est les pauvres d’abord
À Pôle Emploi
On les a tous sur les bras
Y en a qui ont demandé
Comm’ seul job de commander
Quand tu n’as fait qu’ de la politique
Après de court’s études juridiques
Tu fais avocat, partie d’un barreau
Ou alors derrière plusieurs au chaud
Dire que le président Sarkozy
A confié à des peigne-zizi
Le sort de la France et de nos enfants
Feront mieux, j’espère, les éléphants
À Pôle Emploi
On les a tous sur les bras
Je souhaite même pour les chétifs
Quelques travaux collectifs
Il s’agit d’un parti déglinguo
Qui si j’en crois nombre de ragots
Prépare pour après les législatives
Un’ guerre des chefs plutôt explosive
Faut dire qu’ils sont tell’ment sympathiques
Juppé, Fillon, Copé et leur clique
Certains les ont crus, peu y croient encore
À tous ces faux Saint-Jean Bouche d’or
À Pôle Emploi
On les a tous sur les bras
Pas pour longtemps, il paraît
Qu’ils vont tous chez Bolloré

Chanson : « A Pôle Emploi » SACEM ©2012
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Le tord boyaux » (1964)
Paroles et musique : Pierre Perret

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers
Crédits images : http://www.archive-host.com/files/1605907/4e672b95c889adfa81edbc6a9b6007dd5ef680ac/CREDITS_IMAGES_POLE_EMPLOI.odt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s