ÉLECTION, UMPIÈGE A CONS… « LA ROUTE AUX CINQ COUILLONS »

L’élève Jean-François C…, qui copie depuis tant d’années sur le petit Nicolas S…, avait cru obtenir de lui ce qui avait été arraché de même à Jacques C… : la mainmise sur l’appareil du parti, et donc la combinaison du coffre, nerf de la guerre. Hélas pour lui, l’un n’est pas l’autre,et ce qu’il prit pour un CDI n’était jamais qu’un CDTD (contrat à durée très déterminée) : encore une victime du coup hongrois.
Hongrois qu’il va tenir ses promesses, mais on se trompe

J’ai pris la route de Fillon
Tant à l’UMP, il s’active
Pour tenir demain le guidon
De ce VTT qui dérive
Mais il n’a pas changé de ton
Tout juste un peu plus d’ambition
Roulant loin de la rive
Jaloux de sa salive
Sarkozy lui avait bien dit
Il n’y a que moi qui parle ici
Y a que moi qui décide
Sinon, je te trucide
Il semble bien sûr de son coup
Si du bois ne sort pas le loup
Si Sarkozy revient, Fillon
Ira traquer les limaçons
J’ai pris la route de Meaux, donc
Pour voir de l’UMP la tête
Jusqu’aux prochaines élections
C’est là qu’il faut faire courbettes
Copé a bien changé de ton
Patenôtre prêchant l’union
Rangeant ses escopettes
Bombes et allumettes
Saint Jean-François m’a dit ceci
 » Mes assises, c’est par ici
Je parlerai aux bêtes
Aux ânes et chevrettes »
Mais à trop Sarko imiter
Copé semble très limité
Si Sarkozy revient, l’dindon
Ce s’ra Copé, crénom de nom
Est-ce la peine de parler
Des outsiders et des comparses
Qui ne sont là que pour plomber
Copé, bien lourde en est la farce
Dire qu’il était de bon ton
Au lendemain de l’élection
Après tant de déboires
De croire en sa victoire
2017 déjà perdu
Il va se retrouver pendu
De façon humiliante
Des mains d’el presidente
Lui qui avait mis tout son cœur
À faire en sorte d’être vainqueur
Apôtre de la trahison
C’est un métier, crénom de nom
Pendant ce temps, le magicien
Se la joue puissant de ce monde
En oubliant qu’il n’est plus rien
Mais anxieux encor’ qu’on nous sonde
Lui qui ne pense qu’élection
Que pouvoir et domination
Du Figaro au Monde
Où ses soutiens abondent
La candidature à Guaino
C’est le dernier coup de Sarko
Copé l’aura profonde
On le sait à la ronde
Sarko f’ra élire un compère
Chauffant la place de son postère
L’Histoire de cette élection
Se souviendra de cinq couillons

Chanson : « La route aux cinq couillons » Sacem © 2012
Paroles : Camille
Guitares et interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : «La route aux quatre chansons » (1965)
Paroles et musique : Georges Brassens

Publicités

Une réflexion sur “ÉLECTION, UMPIÈGE A CONS… « LA ROUTE AUX CINQ COUILLONS »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s