SMARTFAUNE… SATIRE ? (Le smartphone )

Jusqu’où ira le progrès ? Jusqu’à l’origine du monde, sans doute…

C’était tout noir, c’était troublant,
Ressortant sur le drap tout blanc,
Et la maternité s’étonne
Tous croyaient avoir des visions,
L’esprit refusant l’illusion
Le marmot avait un smartphone !
Là, dans la main du nouveau-né,
Comme si l’on l’avait greffé
C’était bien le dernier modèle
Infirmière et obstétricien
Franchement n’y comprenaient rien
Anges passèrent à tire-d’aile
Les réseaux sociaux m’ont niquée
Disait la mère paniquée
À moins qu’un jour, ah subit doute
Avec le mien, je dois le dire
Je n’ai pris extrême plaisir
Compensant manque de biroute
N’avais de fait jamais pensé
Du smartphone me préserver
Je pensais ce moment sans suite
Il apparaît que j’eus bien tort
Cet amant vibrant dans mon corps
Cela est sûr, Satan l’habite
Ne pleure pas, Rosemary
Quand tu regardes ton baby
Faut voir le bon côté des choses
Dans ces temps de consommation
Là, c’est une révolution
Une de celles dont on cause
Mieux que Dolly, clone bêlant
Bien mieux qu’Edward aux mains d’argent
Le monde l’aura à la bonne
Les gens sont tellement crétins
Que la mode dira demain
Faut se faire greffer un smartphone
Tout baigne, dit le chirurgien
Mais il y a des petits riens
Dont il vous faudra tenir compte
La technique évolue, c’est bête
Il sera donc vite obsolète
Pensez donc, pour l’enfant, la honte
Quant au moment du bain aussi
Le waterproof pas garanti
Faudra ensacher sa mimine
À juger de ce plastique-là
Je crains qu’elle ne grandisse pas
Même en usant de vitamines
Et puis je dois vous l’annoncer
Votre fils a les yeux bridés
Sans doute élaboré en Chine
Quand du péril jaune on parlait
Qui donc pouvait cela penser
Par cette voie, nul, j’imagine
Car le problème et le plus grand
Je dois vous le dire sans gants
Est que le clavier est bizarre
Et s’il s’en sert plus tard, ma foi
Il devra savoir le chinois
Il fallait que je vous le narre
C’est là que son smartphone sonna
Rosemary se réveilla
Son cauchemar avait racine
Dans l’objet même du débat
Qu’elle avait placé bien trop bas
Et qui jouait Gode save the gouine

Chanson : « Le smartphone » SACEM ©2013
Paroles : Camille
Guitare et interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Le fantôme  » (1966)
Paroles et musique : Georges Brassens

Publicités

Une réflexion sur “SMARTFAUNE… SATIRE ? (Le smartphone )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s