LA DROITE PASQUA ? BRAVE, ET AVÉ L’ASSENT… GRAVE ! (« QUAND LES CONS SONT GRAVES »)

 Voici venu le temps des juges… et des cons… certains l’étant plus que d’autres (au fond… de la mare). Revoilou les affaires, le temps des innocents, aux doigts sucrés aux pots de confiture… déconfiture…
Sur le mur des cons, c’est tous les jours le printemps… et Copé est heureux-eux… et Copé est heureux-eux… et Copé est heureux-eux… et Copé est heureux-eux.

Chaque fois qu’on espère que la guerre est finie,
Il y a toujours un con qui vient et s’ingénie
À ranimer la flamme, soufflant avec ardeur
Les cons n’ont aucune pudeur.
Quand les cons sont graves
Comme elle,
Comme lui,
Comme fous,
Comme loups,
Et qu’ils se croient braves
Et qu’en meutes,
Par l’émeute
La bêtise
Ils attisent,
Qu’ils déraisonnent,
Responsable ? personne.
Par malheur mes frères
Par pleins cars
Ces connards
Sont des gens
Très souvent
Des chrétiens sectaires.
Ils s’agitent,
Ils persistent,
Ils dévoient,
Ils renvoient
Le peuple à la ronde,
Ils emmerdent le monde.
S’aimer comme l’on veut devenu ordinaire,
Mais pas dans ce climat que certains cons génèrent
Boutin, Barjot, Guaino trouvant ça anormal
Quand ils débloquent, ça fait mal !
Quand les cons sont graves
Comme elle,
Comme lui,
Comme fous,
Comme loups,
Et qu’ils se croient braves
Et qu’en meutes,
Par l’émeute
La bêtise
Ils attisent,
Qu’ils déraisonnent,
Responsable ? personne.
Par malheur mes frères
Par pleins cars
Ces connards
Sont des gens
Très souvent
Des chrétiens sectaires.
Ils s’agitent,
Ils persistent,
Ils dévoient,
Ils renvoient
Le peuple à la ronde,
Ils emmerdent le monde.
C’est au tour de Guéant d’en prendre pour son grade,
Suivant devant le juge ses pauvres camarades.
Lui, de l’argent blanchir ? De croire, vous auriez tort
Cet honnête homme aussi retors.
Quand les cons sont graves
Comme elle,
Comme lui,
Comme fous,
Comme loups,
Et qu’ils se croient braves
Et qu’en meutes,
Par l’émeute
La bêtise
Ils attisent,
Qu’ils déraisonnent,
Responsable ? personne.
Par malheur mes frères
Par pleins cars
Ces connards
Sont des gens
Très souvent
Des chrétiens sectaires.
Ils s’agitent,
Ils persistent,
Ils dévoient,
Ils renvoient
Le peuple à la ronde,
Ils emmerdent le monde.
Messieurs, pardonnez-moi si mon propos vous fâche
En disant qu’les connards ne font jamais relâche
Ce n’est plus un printemps, mais les quatre saisons
Que mérite le mur des cons
Quand les cons sont graves
Comme elle,
Comme lui,
Comme fous,
Comme loups,
Et qu’ils se croient braves
Et qu’en meutes,
Par l’émeute
La bêtise
Ils attisent,
Qu’ils déraisonnent,
Responsable ? personne.
Par malheur mes frères
Par pleins cars
Ces connards
Sont des gens
Très souvent
Des chrétiens sectaires.
Ils s’agitent,
Ils persistent,
Ils dévoient,
Ils renvoient
Le peuple à la ronde,
Ils emmerdent le monde.

Chanson : « Quand les cons sont graves » SACEM ©2013
Paroles : Camille
Guitares et Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Quand les cons sont braves » (1981)
Paroles et musique : Georges Brassens

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès,chansonniers

 

 

Publicités

2 réflexions sur “LA DROITE PASQUA ? BRAVE, ET AVÉ L’ASSENT… GRAVE ! (« QUAND LES CONS SONT GRAVES »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s