C’EST ASSEZ GAI, LA ? (Il n’a pas de Rolex »)

L’horloge impitoyable du temps me force à avouer devant vos yeux ébaubis que oui , j’ai raté ma vie… Voyez donc ! Soixante-quatre ans passés, et même pas une montre… alors, une Rolex, vous pensez…
Je ne me sens donc aucune légitimité naturelle à introduire de moi-même cette nouvelle version de ce que j’écrivis en 2009, en laissant le soin à d’autres, bien plus connus que mon humble personne.

« C’est une erreur journalistique. Comment peut-on reprocher à un président d’avoir une Rolex. Enfin… tout le monde a une Rolex. Si à cinquante ans, on n’a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie ! » (Jacques Séguéla, 13 février 2009)

« Jacques Séguéla est-il un con ? De deux choses l’une : ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m’étonnerait quand même un peu ; ou bien Jacques Séguéla n’est pas un con, et ça m’étonnerait quand même beaucoup !  » (Pierre Desproges, bien avant que sa propre montre ne s’arrête à jamais : quel visionnaire hors du temps ! )

« Ou cet homme est mort, ou ma montre s’est arrêtée » (Groucho Marx)

Il s’appelle Paul-Edouard, et va avoir cinquante ans
Et cela très bientôt, et cela le désespère
Car malgré une vie d’honorable fonctionnaire
Il sera dans un mois la honte de ses enfants
Il n’a pas d’Rolex
Sa vie est ratée
Faut le faire psychanalyser
Chez un docteur pour le débarrasser
De ses complexes à tout casser
Sinon il deviendra cinglé
Il a épargné pourtant depuis presque cinquante ans
Se privant de plaisirs, de ce qu’il pouvait s’offrir
De ces petites douceurs qui permettent de respirer
Sans jamais d’cinéma, de resto, just’ la télé
Il n’a pas d’Rolex
Sa vie est ratée
Il n’y a rien à espérer
Il n’y a vraiment qu’à le laisser crever
Tout ça pas’ qu’il n’a pas gagné
Assez d’argent pour se la payer
Pour avoir ce qui manquait, il s’est mis à fréquenter
Certains lieux mal famés, où il s’est mis à jouer
Ses belles économies aussitôt y sont passées
Et pour son demi-siècle, il a fini râtissé
Mais, il n’a pas d’Rolex
Sa vie est ratée
Le jour de son anniversaire
Il braqua donc un diamantaire
Il mit sa Rolex au poignet
Alors qu’un policier le tuait
Adieu les complexes
Finis les complexes
Il a sa Rolex
Tout est arrangé
(c’est assez gai, là ?)

Chanson : « Il n’a pas d’Rolex » SACEM ©2009
Paroles : Camille
Guitare et interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Bourrée de complexes » (1955)
Paroles : Boris Vian
Musique: Alain Goraguer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s