DES SOTS ATTAQUENT LA GARDE (« Le char de la justice »)

Les acteurs, les artistes, que l’on va voir en payant, au théâtre ou au cinéma, ont naturellement bien des droits et des libertés : notre désir de les croiser et de les entendre est volontaire et déterminé, nous subodorons a priori à quoi nous nous exposons, et aucune réclamation, fut-elle morale, n’est concevable, de ce fait.
Il en est bien autrement des médias (télévision, radio, internet et autres), des journalistes ou supposés tels, soumis à déontologie, et des politiques, n’en ayant apparemment aucune…
Notre sensibilité personnelle (de gauche) étant sans rapport avec le débat actuel, il serait temps de porter un regard objectif sur les faits vraisemblables, et eux seulement.
De quoi s’agit-il ?
D’affaires d’État. Innombrables. Majeures. Disqualifiantes.
Depuis longtemps. Bien trop longtemps.
Comment l’UMP pourrait-elle avoir l’impudence de contester l’action des magistrats qu’elle a elle-même le plus souvent nommés ?
Les délais de réaction visant de tout temps les affaires Tibéri, Juppé, Balkany, Chirac, Devedjian, Guéant, Pasqua, Balladur, Tapie, Takieddine, Bettencourt, Karachi, Libye et tant d’autres devraient interpeller… non ?

Le char de la Justice
Au bord du précipice
À cause des ragots
De quelques rigolos lolos
Le char de la ministre
Que poussent de sinistres
Ex-commis de l’État
Au lourd passé, ma foi
UMP, UMP
Combien d’Alzheimer sur tes listes
Comptons, comptons
Tes chaudes pistes, tes chaudes pistes
Je ne parlerai pas de l’affaire Karachi
Des rôles qu’y jouèrent Balladur, Sarkozy
Je ne parlerai pas de campagne ou de comptes
Où depuis tant d’années, on nous prend pour des con-tes
Alors que sans arrêt progresse encore la faim
Je n´en parlerai pas, stoppons tout baratin
Le char de la Justice
Au bord du précipice
À cause des ragots
De quelques rigolos lolos
Le char de la ministre
Que poussent de sinistres
Ex-commis de l’État
Au lourd passé, ma foi
UMP, UMP
Combien d’Alzheimer sur tes listes
Comptons, comptons
Tes chaudes pistes, tes chaudes pistes
Je n´serai pas l´délateur dénonçant tous les fronts
Pour les quelques honnêtes, ce serait un affront
Je ne parlerai pas d’argent, ni de Qatar
(Sarko vendit la France, il est déjà trop tard)
D’Hortefeux, de Copé, de Guéant, de Buisson
De Villepin, de Jacob, d’Morano ou Fillon
Pour flinguer la Justice
C’est le moment propice
Pour nombre de charlots
Dont sonnent les grelots lolos
Le drôle dans l’histoire
Rappel obligatoire
C’est l’ nombre de magistrats
Que Sarkozy plaça
UMP, UMP
Du coup, tu attaques Taubira
Tes lois, tes lois
Tu subiras, tu subiras, tu…

Chanson : « Le char de la justice » SACEM © 2014
Paroles : Camille
Chant : Jean-Marie

Chanson originale : « Le chat de la voisine » (1959)
Paroles : René Lagary
Musique : Philippe-Gérard

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s