LE PÂTÉ D’ALOUETTE… (« Le Sarko saint est hanté »)

Enfant, mon paternel m’avait raconté l’histoire (à la longue barbe blanche) du pâté d’alouette corse, et où l’enquêteur d’alors demandait au fabricant :
– Dans votre pâté d’alouette, il n’y a que de l’ alouette ?
– ……………. Ben non………….
– Qu’y mettez-vous d’autre ?
– ……………… Ben, du cheval, ou de l’âne !
– Ah ! Et dans quelles proportions ?
– Ben…………… moitié-moitié…………..
– C’est-à-dire ?
– …. Ben……….. un cheval, une alouette !

Je ne peux plus gagner, je vous ferai donc perdre
Quitte à me saborder au profit du FN
Le parfum des affaires offensant les narines
Je préfère après tout favoriser Marine
Les actions du PS ne faisant pas recette
Normal quand l’UMP maîtrise les gazettes,
Systématiquement, ceux du Figaro jouent
À un jeu dangereux qui nous met à genoux
Car pour éviter que la gauche on ne consacre,
Et sur bilan moyen soit tête de massacre
Oubliant Sarkozy et ce qu’il a laissé
Tant niveau déficit ou des caisses vidées
L’UMP se dévoie et erre en bateau ivre
Laissant nombre de glands tenir des propos libres
C´est la faute à Christiane, à Jean-Marc, à Hollande
Négligeant que Sarko est accusé en bande
En bande, je vous dis, et tous mes mots, je pèse
Même le juge dit que Nicolas nous baise
Bande de malfaiteurs en association
Nous l’avons dans le fion, le fion, le fion, le fion
Qu´on me comprenne bien, j’envisage le pire
Sans preuves, hélas, c’est vrai, mais ça ne veut point dire
Que mes suppositions n’aient aucun fondement
À moins bien sûr qu’on fit un subit lavement
Je ne saurais donc croire à complot socialiste
Ainsi qu’au Figaro accusent journalistes
Oubliant leur devise, disant les faits sacrés
Les commentaires libres, Beaumarchais consacré
C´est beau, c´est généreux, c´est grand, c´est magnifique
Toutes ces positions relevant de l’éthique,
Émanant de gugusses, de délits convaincus
Se souciant la plupart de préserver leur cul
Car tous ces « procureurs » UMP, ces indignes
Dans la piscine, alors, d’un nommé Takieddine
Ou chez des Qataris, un jour, se sont mouillés
Qui ont fait de la France un État dépouillé
Et si vous entendez parfois lors de leurs plaintes
Doigts dans la confiture, l’éternelle complainte
Disant : « Tout est normal, c’est la raison d’État »
À vous de décider si vous êtes béta
Et si vous entendez , c’est là que ça se corse
Que le gouvernement voulut passer en force,
Mentant, pour qui, pour quoi, menteuse Taubira
N’ayant nul intérêt à la chose, ma foi
Car les faits sont les faits et il faut bien l’admettre
Chez Ruquier, la Monteil a dû le reconnaître
Qu’il n’y a eu jamais aucune obligation
De procédure à faire monter information
Il faut garder raison. L’info que l’on vous donne
Demandez-vous par qui, que CAC 40 pardonne
Entendre ainsi tous ceux responsables du trou
Se poser en sauveurs, ne me plaît pas du tout
Car enfin qu’ont-ils fait depuis deux ans à peine
Sinon se massacrer toujours par fraude et haine
Auraient-ils fait ma foi quelque proposition
Quelque projet de loi dont on garde le nom.
Je n’aime pas l’oubli de leur bilan et thèses,
Et qu’on nous baise, qu’on nous baise, qu’on nous baise
Sur Facebook, sur Twitter, sur le net, c’est leur but
Tant est grand mon mépris pour ces enfants… (silence éloquent)

Chanson : « Le Sarko saint est hanté » SACEM © 2014
Paroles : Camille
Chant : Jean-Marie

Chanson originale : « Le bulletin de santé » (1966)
Paroles et musique : Georges Brassens

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s