L’AVIS DES SAINTS (« Le tempo funèbre »)

Il n’est pas dans nos habitudes de recommander une émission. Toute règle portant exception, cette parodie fut inspirée par un récent documentaire de LCP, intitulé « Les nouveaux chiens de garde », dont une partie était consacrée à la présentation sciemment catastrophiste de l’information, que nous dénonçons ici assez souvent par ailleurs.
Tout cela pour exister, vendre au mieux ses écrans de pub et faire consommer, attitude entrant dans le jeu de certains partis politiques, faisant de nous des voyeurs pervers, avides de sang, de mort et du malheur (des autres)…

Ah ! Tu es là déjà
Sainte Insécurité
Et ce n’est pas demain
Qu’on t’oubliera, ma foi
Dès le premier réveil
Dès le premier kawa,
Dès le premier journal,
On n’entend que ta voix
Pour certains, c’est à croire
Que du pays de France
La couleur, c’est le noir
Unique, en apparence
Qu’il n’y a jamais d’amour
Qu’il n’y a jamais de joie
Qu’on est tous des Zemmour
Ou des Brunet, ma foi
Ah! Ah! Ah! Ah! Ah! Ah!
Ah ! Tu es là déjà
Très Sainte Inquisition
Toujours dans le déni
Des autres religions
Voulant sauver les corps
Voulant sauver les âmes
De cet Enfer encore
Dont tu créas la flamme
Tu voudrais éduquer
Nos garçons et nos filles
Selon ta conception
Sacrée de la famille
Immaculée, sérieux ?
Voyant certains portraits
Je reste pour, navré,
Les capotes à prix bas
Ah! Ah! Ah! Ah! Ah! Ah!
Ah ! Tu es là déjà
Saint Macho de mes deux
Rivé à ton Pernault
Chaque jour que Dieu veut
Tu as tes opinions
Celles du Figaro
Trempant tes petits-beur’s
Dans ton cacao chaud
Dès que tu vois un cul
Tes yeux qui papillonnent
Susurrent à ton cerveau
Qu’elle doit être « bonne »
En espérant bien sûr
Qu’elle repasse aussi
Qu’elle sache la fermer
Et fasse couscous de roi
Ah! Ah! Ah! Ah! Ah! Ah!
Ah, tu es là déjà
Sainte Télévision
Avec tes chroniqueurs
Et tes informations
Niquant notre moral
Dépressive à tout va
Ils font bien leur boulot
Ils sont payés pour ça
Même si un beau jour,
La vie était parfaite,
Ils trouveraient, c’est sûr
En cherchant, la petite bête
Hier soir, à Tokyo
Une poule écrasée
Des fourmis au chômage
Ou la fin des petits pois
Ah! Ah! Ah! Ah! Ah! Ah!

Chanson : « Le tempo funèbre » SACEM ©2014
Paroles : Camille
Claviers et interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Le tango funèbre » (1964)
Paroles : Jacques Brel
Musique : Gérard Jouannest

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s