MISTRAL ? MOINS BELLE LA VIE… (« Mistral perdants »)

La liste des dossiers foireux (visibles) initiés pendant cinq ans par le tandem Sarkozy-Fillon n’en finit pas de s’allonger chaque jour. Parmi les plus récents, rappelons entre autres :
– le contrat faramineux attribué à une société italienne pour les portiques écotaxe
– la possibilité offerte au Vatican de délivrer sans contrôle à qui il le souhaite des diplômes étrangers donnant le droit d’enseigner en France, alors même qu’on y réduit le nombre d’enseignants titulaires, passés par un concours sous le contrôle de l’État
– l’exonération totale de taxes et d’impôts pour les Qataris en France
– l’exonération de taxes sur l’Euro 2016 au bénéfice de l’UEFA, aux ressources indigentes (cela aurait, dit-on, permis de s’assurer nombre de voix désintéressées lors des votes de désignation des Coupes du monde de futchebol de 2018 et 2022 : de mauvaises langues l’ont dit, de bons esprits l’ont cru)
– les contrats (officiels ou secrets) passés par l’État français avec des responsables étrangers pouvant s’avérer douteux, voire dangereux pour la paix mondiale.

L’héritage Sarkozy ne saurait se limiter à la dégradation de l’image présidentielle, aux déficits abyssaux, aux clivages constants visant à diviser les Français : il est sans aucun doute le premier président à avoir oublié qu’il était le président de TOUS les Français, et plus seulement un chef de parti : c’est sans doute sa faute majeure, et impardonnable. Quand un président en exercice a si peur du peuple que ses visites en province sont réservées à son fan-club encarté, les villes prises en otage et quasiment soumises à la loi martiale, c’est qu’il n’est qu’un comédien ou un chanteur vain de sa petite gloire : le spectacle y est souvent gratuit, mais l’ensemble des Français en paiera encore longtemps l’addition…

Merci, monsieur Sarkozy !

Ah… être Président
Et diriger l’État
Sous le regard de gens
Qui n’m’aiment pas
Qui m’ont élu pourtant
Tant le p’tit Nicolas
Qui s’croyait l’plus malin
Ne l’fut pas
À force de bluffer
Les prenant pour idiots
Balançant des idées
Pour de faux
Pouvoir d’achat, pour rire
Lui qui disait : »J’assure »
Et qui nous fit partir
Dans le mur
Moi, j’essaie de faire mieux
Passer après Sarko
N’a rien de fabuleux
Son bilan fort navrant
Nous laisse des cadeaux
Empoisonnés pourtant
et des Mistral perdants
Ah… sacré Sarkozy
Gouverner après toi
Je l’dis, c’est pas une vie
Nicolas
Au monde, tu voulus plaire
Te prenant pour un dieu
L’addition est amère
Pas qu’un peu
T’as fait pire que Chirac
Tu t’es laissé aller
Hélas, tous tes fantasmes
Ont ruiné
Tout possible avenir
Revenant en arrière
Jouant les souvenirs
D’un hier
Tu racontais partout,
Faux souvenirs d’antan
De cette France fière,
Certains détails du coup
« hongrois », fallait se taire
Complices des Allemands
Ah, les Mistral perdants
Aujourd’hui, c’est navrant
La France te le doit
J’hérite du bordel
Grâce à toi
Coincé entre l’OTAN
Qui refuse du coup
Et le Poutine méchant
Qui veut tout
On n’en mène pas large
Garde ta poudre aux yeux
Assume donc davantage
Mon vieux
Et arrête de dire
Que tu es le plus beau
Qui n’fait jamais d’conneries
Car c’est faux
Que tu comprennes enfin
Que la France aujourd’hui
N’est pas la Sarkozye
De ton contrat malsain
Faudra payer le prix
Tant pis pour nos enfants
Et tes Mistral perdants
Et tes Mistral perdants

Chanson : « Mistral Perdants » SACEM © 2014
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Mistral Gagnants »(1985)
Paroles et musique : Renaud Séchan

Crédits images : http://www.aht.li/2518750/CREDITS_IMAGES_MISTRAL_PERDANTS.odt

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s