VOTRE AVIS M’INTÉRESSE, VOTRE VOTE AUSSI… (« Rebelote »)

Voter, naguère encore, était un acte grave, longtemps réservé à une élite richissime, qui en achetait le droit : élite exclusivement masculine, bien entendu. Rappelons aux plus jeunes que :
– la France, très tôt grand pays démocratique reconnu mondialement, n’accorda le droit de vote aux femmes que le 21 avril 1944 du fait du Comité français de la libération nationale, et non par l’État français en tant que tel.
– Valéry Giscard d’Estaing fit le 5 juillet 1974 abaisser de 21 à 18 ans l’âge de la majorité légale.
Du coup, le droit de vote (dans nombre de pays, inconnu et espéré ; dans d’autres, devoir civique obligatoire) fut ouvert pour consulter les citoyens, leur demander leur avis ou élire leurs représentants locaux, ceux qui votent les lois de la République, leur Président : cela n’était pas rien et méritait éducation et réflexion.
Las, notre société a bien changé, rendant cette démarche sans intérêt pour beaucoup, qui préfère voter sans cesse en s’y ruinant pour un chanteur, pour un candidat de jeu, pour un danseur, pour un plat, en attendant les pubs ou un divertissement bien gras.
Dans la rue, on les interroge sur la sexualité au Boukhistan, sur la disparition annoncée des groves ou le décès récent de Paul Valéry : et ils ont un avis… et les mêmes s’esbaudissent en regardant le Maillon faible, se moquant des réponses surréalistes de certains… et ils sont successivement docteurs en médecine, sélectionneurs de l’équipe de France de foot, spécialistes en économie ou en géopolitique, convaincus de savoir tout sans avoir jamais rien appris, de penser juste sans utiliser leur cerveau.

Ça commence déjà au bras,
Sur l’épaule de sa mamma
Quand ça rote
Puis ça grandit plus ou moins bien
Avec pour nounou TF1
Et séries sottes
Ah ! C’est formidiable, en les voyant parfois
Je me demande ce qui s’est passé
C’est formidieu, les entendant parler
Je pense : « Mais l’école sert à quoi ? »
Je radote
Il est flagrant qu’ils ne lisent pas
Mais près du net vont s’informer
Et d’ leurs potes
Comme Vendetta ou Nabilla
Vive la télé-réalité
Qui dépote
Et chaque jour, c’est BFM-TV
Ou bien un autre qui les questionne
Et eux, ravis d’passer à la télé
Ne font que des réponses connes
Rigolotes
C’est là, la France de demain
Suivant sondages des serins ?
Car ils votent
Sans arrêt pour une chanson
Pour un produit, une émission
Faut qu’ils votent
On les a formés à voter
Sans réfléchir, sans qu’on discute
En les empêchant de penser
Faut dire, penser, ça rebute
Quand on vote
Alors votez pour Olida
Pour Flanby ou Rolex, ma foi
Ça, un vote ?
Votez donc tripes ou estomac
Cœur, cerveau n’ont rien à faire là
Quand on vote
Mais surtout, ne vous plaignez pas
Alzheimer espérant merveilles
Après des élections nouvelles
De trouver pire encore une fois
Rebelote

Chanson : « Rebelote » SACEM ©2015
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Les bigotes » (1963)
Paroles et musique : Jacques Brel

Publicités

Une réflexion sur “VOTRE AVIS M’INTÉRESSE, VOTRE VOTE AUSSI… (« Rebelote »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s