STAND-UP EN TALONNETTES (« Je, Gad Elsarko »)

Et dire qu’il a été reproché naguère à Coluche de vouloir faire de la politique au lieu de rester « à sa place » ! Les comiques qui souhaitent nous séduire aujourd’hui ne reculent devant aucune pitrerie pourtant… La Marine roucasse, Nico nous fait du Gad Elmaleh (vous avez dit Bigeard, Bigeard… comme c’est étrange…) et résultat ? Debbouze !
Ah, la trouvaille du « Moi je » ! Fendard, non ? Quel humour ! La botte secrète, et bim ! Dans les choux, le François avec ses ridicules « moi, président de la République, je… » de campagne et ses non moins drôles « Je serai le président de… » (tous les Français, du pouvoir d’achat, de la croissance… avec les dents, d’une République irréprochable, etc.).
Ah non, ça, c’était moi en 2007… enfin… l’ancien moi… l’existe plus, et vous savez pourquoi ? IL ETAIT UMP !

Lorsque j’ai été élu dans la capitale
Tout premier pas vers mon grand destin national
Je ne me cachais pas, cherchais les caméras
Tout en montrant ma Rolex
Que l’on ne parle pas d’ moi, ça me vexe
Je ne suis pas narcissique
Par éthique
Par éthique
Mais je suis tellement charmant
C’est dément
C’est dément
Et à moi le pays s’offre
Et ses coffres
Et ses coffres
Pas la moindre opposition
Dans l’urne, merci les cons
J’ai bien exploité la haine
De le Pen
De le Pen
L’inaction des syndicats
Vive les syndicats cats cats
Je suis toujours versatile
C’est mon style
C’est mon style
J’ case les vassaux de mon fief
Je sens qu’on m’en fait grief
M’en fait grief
Bientôt j’ai fait connaissance d’un groupe d’amis
Ayant des communautés d’intérêts, pardi
Et jouant au Judas, montant à petits pas
Par pouvoir, argent et sexe
J’ai enfin pu la changer ma Rolex
Je suis un peu mythomane
On me damne
On me damne
Et si j’ai souvent trahi
Mes amis
Mes amis
C’était pour leur bien vraiment
Oui je mens
Oui je mens
Pour un’ raison « évidente »
Devenir « el Présidente »
J’écarte ceux qui me gênent
J’garde les rênes
J’garde les rênes
Je connais bien la tactique
Politique
Politique
Et si je vous désespère
Mes pépères
Mes pépères
J’ai pour moi tous les pervers
J’ai pour moi tous les pervers
Tous les pervers
Il paraîtrait que certains disent « je » tout l’temps
Mais je n’en fais pas partie, moi le président
Moi Nicolas, je n’ai jamais dit « Je » je crois
Et je n’ai aucun complexe
Et je n’ai qu’une obsession… les Rolex.
Paraît que j’ suis à la mode
On me brode
On me brode
Sur les draps des UMP
Tout en pied
Tout en pied
Je fais partie de l’élite
J’suis un mythe
J’suis un mythe
Et je n’ parle jamais de moi
Je n’ joue pas à ces « Je »-là
On m’appelle el Présidente
Je m’en vante
Je m’en vante
Et je sais que je suis bien
L’plus malin
L’plus malin
Je ne suis pas narcissique
Par éthique
Par éthique
Je suis proch’ du populo
Vous pouvez m’appeler Sarko
Mais bien derrière les barrières
En arrière
En arrière
Je ne crains pas le PS
Je lâche mes CRS
Je m’appelle Sarkozy
Sarkozy
Sarkozy
A la prochaine élection
Je vais tondre mes moutons
A la prochaine élection
Je vais tondre mes moutons
A la prochaine élection
Je vais tondre mes moutons
Des moutons.
Des moutons.
Des moutons.

Chanson : « Je, Gad Elsarko » SACEM ©2015
Paroles: Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale: « La parisienne » (1976)
Paroles : Françoise Mallet-Joris ; Michel Grisolia
Musique :Marie-Paule Belle

Crédits images : http://www.aht.li/2668956/CREDITS_IMAGES_GAD_ELSARKO.odt

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

Publicités

Une réflexion sur “STAND-UP EN TALONNETTES (« Je, Gad Elsarko »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s