LA GRAMMAIRE EST MORTE, VIVE SARKOZY ! (« Sark’homme du monde » )

« C’est moi que je suis le nouveau professeur de français qu’on vous a causé qu’il allait viendre », caricaturait le grand chansonnier René Cousinier. Non, certes, Nicolas Sarkozy ne s’exprime pas comme cela… enfin, pas tout le temps. Il n’empêche que le trio des présidents post-mitterrandiens semble porter bien moins haut langue et culture françaises que ne le firent le grand Charles, le sourcilleux Georges, l’aristocrate Valéry ou le secret François. Le même Cousinier ajoutait : « Si tu veux plaire au peuple, parle au peuple comme le peuple parle. »
Nicolas a donc toutes ses chances… la France et la langue française moins, sans doute.

Dans le beau pays de France
On peut, en tendant bien l’oreille,
Ouïr certain’s différences
Dans le parler de nos pareils…
On dit : « Non, mais allô, quoi ? »
Comme tout l’ monde
On dit parfois : « Je vois pas »
Comme tout l’ monde
La paille dans l’œil du voisin
Comme tout l’ monde
Mais pas la poutre qu’on a dans le sien
Comme tout l’ monde.
Et qu’importe le costume
Que l’on soit noble ou roturier
P’tit pois ou grosse légume
Autant de chances d’être grossier
Pour lâcher « Casse-toi, pauv’ con ! »
Comme tout l’ monde
C’est que j’ai d’ l’éducation
Comme tout l’ monde
Que j’ dépasse l’autre d’une tête
Comme tout l’ monde
Même si, mon Dieu, parfois, j’ m’étale, honnête
Comme tout l’ monde.
Depuis ma plus tendre enfance
Je suis poli, si bien élevé
Que j’ai un côté Vieille France
Qui partout me fait distinguer
Y a tant de cons et de connes
Comme tout le monde
Que y a plus rien qui m’étonne
Comme tout le monde
J’ai pourtant besoin d’ leurs voix
Comme tout le monde
Du coup, j’ me bouche mon nez avec mes doigts
Comme tout le monde.
Faut passer la balayette
Sur l’inutile, et ce, sans trêve
En cuisine, mâme La Fayette !
Sans t’ la jouer Princesse de Clèves
Savoir lire, ça suffit bien
Comme tout le monde
D’ailleurs, je lis peu d’ bouquins
Comme tout le monde
Je préfère le cinéma
Comme tout le monde
C’est en couleurs et l ’cerveau fatigue pas
Comme tout le monde.
Les Alzheimer de mes choses
« Je fais c’ qu’ je dis, je dis c’ qu’ je fais »
Tous les déçus de la rose
Me voient déjà comme la Bonne Fée
J’ fais gaffe à la fée Marine
Comme tout l’ monde
J’ me méfie de ses combines
Comme tout l’ monde
Tout autant de la fée Marion
Comme tout l’ monde
Mais les Français préfèrent la fée Lassion
Comme tout l’ monde.
Coincé entr’ Centre et FN
J’ai peu d’espace pour exister
Du coup, mon espace Shengen
M’impose de tous les insulter
Le bègue, je veux le crever
Comme tout l’ monde
Tout comme Fillon et Juppé
Comme tout l’ monde
Car moi, j’ préfère Nicolas
Comme tout l’ monde
Allez vous faire voir si c’est pas le cas
Comme tout l’ monde.
C’est moi qu’ici je vais viendre
Mettant la grand-mère à genoux
Car nos enfants sont à plaindre
Du fait d’enseignants bien chelous
Faisez, disez vérité
Comme tout l’ monde
Vous causez comme moi français
Comme tout l’ monde
Keskeujdi, quinquin l’a dit
Comme tout l’ monde
De bonnes raisons pour voter Sarkozy
Comme tout l’ monde.

Chanson : « Sark’homme du monde » SACEM ©2015
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Comme tout le monde » (1938)
Paroles: André Horne.
Musique: Paul Misraki
Interprète: Ray Ventura

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s