FROOME EN JAUNE SUR LES DOUTES DU TOUR (« Monsieur Froome-Froome »)

Que retiendra-t-on dans dix ans de la victoire annoncée de Christopher Froome dans ce Tour de France 2015 ? Le succès relativement aisé d’un grand champion, bien entouré, peu ou trop tardivement attaqué ? Ou bien un énième scandale de dopage tardivement révélé, voire un matériel trafiqué, un mini-moteur transformant par instant sa bicyclette en mobylette…
Rendons en tout cas un hommage mérité à tous les coureurs pour leur courage et leur endurance : même dopée, une bête n’en ferait pas autant.

Bam bam bam…
Boum boum boum boum boum
Monsieur Froome-Froome, tu es pour moi un héros
Monsieur Froome-Froome, quand tu montes sur ton vélo
Tu accélères comme ça (snap?), suffit d’faire 1-2-3
Budy bing budy bing…
You mean : bodoum boum boum!
Yeah!
Monsieur Froome-Froome tu règnes sur le Tour
Avec tes bing et bing bing
Et tes babam baba babam
Hey, monsieur Froome-Froome, on dirait que tu roules à moto
Budy bing bing budy bing bing
No, no : baba ba ba ba boum
Oui, tu roules en fusée, même dans le Tourmalet
Tu en fais trop
Yeah, yeah, yeah-yeah-yeah-yeah
Hey, monsieur Froome-Froome, je sais pas c’que tu bois
Mais en tout cas
C’est pas du pipi d’chat
Mais monsieur Froome-Froome
Je voudrais faire vroum vroum comme toi
Budy bing budy bing bing
Try this : Bodoum boum bodoum boum boum
Monsieur Froome-Froome, cette fois, je suis tes mouvements
Je fais bing et bing bing
Et même du dudub dudu dududub
Oui je suis maintenant un vrai monsieur Vroum-Vroum
Boodoobung boodung bum bum
Boodooboum boodoum boum boum…
Boum boum boum…
Now you :
Dung dung dung…
With me :
Boum boum boum boum…
Oui, bien sûr, on médit
Quand tes jambes spaghetti
T’emmènent si haut
Yeah yeah yeayeayeayeah
Hey, monsieur Froome-Froome
Je pédale comme toi
Il n’y a qu’un truc … que je n’comprends pas
Quand je fais vroum vroum
Mon pipi fait des trous comme ça
Budy dy bing budy bing bing
Try this :
Boboboum boun boum boum boum
Monsieur Froome-Froome, ça change ma vie vraiment
Budy bing budy bing bing
Oh boom boom boom boom boom boom
Oui je suis maintenant un vrai roi du vroum-vroum
Budy bing budy boum boum
Bodoum bodoboum bodo boum boum
Boum boum boum boum boum boum boum

Chanson : « Monsieur Froome-Froome » SACEM ©2015
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Mister Bassman » (1963)
Paroles et musique :Johnny Cymbal
Adaptation française : Bernard Michel

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

UN SI PETIT PEU… PRESQUE RIEN. (« C’est un peu grâce à Sarkozy »)

Les Républicains prendraient-ils les gens pour des poissons rouges ou pour des thons ? Leur dernier comique en date, Éric Woerth, qui revient après une longue absence (il aurait refait le parquet après l’avoir rayé) n’affirme-t-il pas que si la crise grecque trouve finalement un semblant de solution, « c’est un peu grâce à Sarkozy » ? La blogosphère en rit encore… manifestement, à droite, l’été sera show !

C’est un peu grâce à Sarkozy
Que tout va mieux dans ce pays
À croire ses catéchumènes
À croire qu’il n’est jamais parti
Que pour recréer un parti
Dont les disciples disent : « Amen »
Il nous refait son cinéma
À grands coups de « Je, moi, je, moi »
Prétendant tirer les ficelles
En nous jouant la comédie
Du vieux sage qui réunit
Seul, les valeurs universelles
Vraiment il ne manque pas d’air
Gonflé comme une montgolfière
Pauv’ Sarkozy, comment peut-il espérer plaire ?
Il n’y a pas tant d’Alzheimer
C’est un peu grâce à Sarkozy
Que l’on amnistia Chichi
Hélas, vous connaissez la suite
Il avait promis tant et tant
D’ chercher croissance « avec les dents »
Et du pouvoir d’achat très vite
Ses nervis prêtent à sourire
Sur les plateaux venant médire
De ce que font les socialistes
On sait pour y avoir goûté
Tout ce que ses clowns auraient fait
En cas de succès de sa liste
Vraiment il ne manque pas d’air
Gonflé comme une montgolfière
Pauv’ Sarkozy, comment peut-il espérer plaire ?
Il n’y a pas tant d’Alzheimer
Bien peur qu’il n’entraîne demain
À sa suite Républicains,
Séduisant des énergumènes
C’est beaucoup grâce à Sarkozy
Qu’on pourrait voir, dans ce pays
Un de ces jours régner la haine.

Chanson : « C’est un peu grâce à Sarkozy » SACEM ©2015
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Il suffirait de presque rien » (1968)
Paroles: Gérard Bourgeois
Musique: Jean-Max Rivière

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

NE PAS PRENDRE LE PIRÉE POUR UN ROM… (« Ça ne peut qu’empirer »)

Trouver une solution juste et honorable pour résoudre la crise grecque, c’est là le problème insoluble dans l’ouzo auquel se heurtent les dirigeants européens face à un pays fier qui, après avoir inventé la démocratie, a toujours dû se battre pour conserver ses libertés.

Sans se soucier vraiment des Grecs
Un Allemand, deux Allemands, trois Allemands
S’en vont voguant
Sur leur yacht, on dirait des cheikhs
Un bateau, deux bateaux, trois bateaux
S’en vont au vent
Alors qu’Athènes est au pain sec
Une olive, deux olives, trois olives
Et un cure-dent
Les banques refusent les chèques
Un euro, deux euros, trois euros
C’est rien pourtant
Pauvres Hellènes
L’argent mène le monde
Que la révolte gronde
Merkel, rien à cirer
Pauvres Hellènes
Angela, bonne Allemande
Qui ailleurs vous demande
D’aller vous faire aimer
Il va falloir y aller, Tsipras
Un crédit, deux crédits, trois crédits
Ça va comme ça
Assez du « ça passe ou ça casse »
Un délai, deux délais, trois délais
Fini, mon gars
Si tu as faim, de courge, opa !
Un pépin, dix pépins, cent pépins
Tu cracheras
Deux-trois ouzos, de la feta
Oignon dans ta pita
C’est bien assez bon pour toi
Pauvres Hellènes
L’argent mène le monde
Que la révolte gronde
Merkel, rien à cirer
Pauvres Hellènes
Angela, bonne Allemande
Qui ailleurs vous demande
D’aller vous faire aimer

Chanson : « Ça ne peut qu’empirer » SACEM ©2015
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Les enfants du Pirée » (1960)
Du film « Jamais Le Dimanche »
Paroles et musique : Manos Hadjidakis
Paroles françaises : Jacques Larue

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

AVEC DEUX GLAÇONS ! (« Chanson solarium »)

La France s’étonne d’un rien… Après sa redécouverte annuelle du froid chaque hiver, voilà-t-y pas qu’il pourrait faire très chaud en été… alors ça, franchement… quelle surprise… avec deux glaçons !

C’est une chanson solarium
Même dans l’aquarium
J’vois l’cyprin qui transpire
C’est une chanson solarium
L’ mercure au maximum
Y a mon chat qui expire
C’est une chanson manquant d’air
Atmosphère du désert
Elle est irrespirable
C’est une chanson aspirant
À un souffle de vent
S’il vous plaît, mais sans sable
Fait chaud…
On oublie la politique
Les partis et les cliques
Qui échauffent les glandes
Pour des glaçons dans l’tonic
À l’ombre sympathique
D’une vigne en guirlandes
Pour une chanson de l’été
Un truc pas trop rythmé
En léger fond sonore
Ou la chanson trop d’la balle
Des grillons, des cigales
Tant qu’il en reste encore
Fait chaud…
C’est une chansonnette à boire
Sans alcool, pas d’histoire
Gare les cafetières
On vous dit d’ vous hydrater
Buvez plutôt du thé
Qu’un tonnelet de bière
C’est une chanson bienveillante
S’ voulant rafraîchissante
Par ces temps d’ canicule
C’est une chanson pour la France
Quand on sait à l’avance
Comment elle recule
Fait chaud…
On voulait faire, pour une fois
Une chanson qui laisse froid
Les ceusses qui nous écoutent
Pas question d’en faire un disque
On a pris assez d’ risque
Écrivant goutte à goutte
Juste un doigt d’inspiration
Un seau d’ transpiration
Va falloir qu’on s’hydrate
On en a sué, ma foi
Dans le seul but, les gars
D’ vous dilater la rate.

Chanson :  » Chanson solarium  » SACEM ©2015
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Chanson sans calcium  » (1968)
Paroles : J.C. Massoulier
Musique : Maurice Blanchot

Crédits images : http://www.aht.li/2693087/Credits_images_Solarium.odt

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers