LE ROI SEUL DIT : « JE VEUX » (« Marine n’a pas voulu »)

Je ne dois pas être le seul à m’être fait reprendre de volée, gamin, par des proches plus âgés dès lors que le moindre « Je veux… » franchissait la barrière de mes dents. Une unanime maxime m’était aussitôt assénée : « Le Roi seul dit : Je veux »… histoire de m’apprendre la politesse.
Apparemment, Marine Le Pen se prend déjà pour la Reine. De qui, de quoi ? L’avenir le dira peut-être, surtout si elle continue à éviter les sujets…

Mijoté son coup, pardi
Pour, sur France2, un jeudi
Devancer sans interdit
L’ chrono de c’qu’on dit
Dans deux jours, la campagne
Les quelques voix qu’on gagne
Peuvent, on ne sait jamais
Vous aider à passer premier
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
Cette idée leur a déplu
Tant pis n’en parlons plus
S’ confronter aux arguments
Émis par ses concurrents
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
Pourtant, se moquer d’Sarko
De Bertrand, de Morano
De toutes ces copies, Coco
Des originaux
C’eut été une tuerie
Du moins en théorie
C’était du fait-maison
Mais elle a raté l’occasion
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
Cette idée leur a déplu
Tant pis n’en parlons plus
S’ confronter aux arguments
Émis par ses concurrents
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
Et du jour au lendemain
Marine mit dans le pétrin
Pujadas et tout l’machin
Un sacré tintouin
À croire qu’elle eut la trouille
De vendre sa ratatouille
Sans devoir s’expliquer
Elle préféra rester à quai
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
Cette idée leur a déplu
Tant pis n’en parlons plus
S’ confronter aux arguments
Émis par ses concurrents
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
Faut dire que l’éducation
Franchement, c’est pas sa passion
Au mieux, mérite la mention
En récitation
Du coup, Marine passe
En refusant, la classe !
Toute confrontation
À Pujadas, elle a dit : « Non »
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
Cette idée leur a déplu
Tant pis n’en parlons plus
S’ confronter aux arguments
Émis par ses concurrents
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
Pour arriver à ses fins
Elle n’a pas trente-six moyens
Convaincre les bons-à-rien
Ou les vrais crétins
Ignorants de l’Histoire
Et tous, prêts à tout croire,
Parce qu’un de leurs voisins
Aurait l’air un poil maghrébin
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
Cette idée leur a déplu
Tant pis n’en parlons plus
S’ confronter aux arguments
Émis par ses concurrents
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
J’en veux aux chaînes d’infos
Recevant ces rigolos
Pour faire monter au plus haut
D’ l’audience le taux
Car tout était visible
Les suites prévisibles
À croire que la télé
Nous prend pour des écervelés
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus
Cette idée leur a déplu
Tant pis n’en parlons plus
S’ confronter aux arguments
Émis par ses concurrents
Marine n’a pas voulu
Et Alliot non plus

Chanson : « Marine n’a pas voulu » SACEM ©2015
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Papa n’a pas voulu» (1932)
Paroles : Jean NOHAIN
Musique : MIREILLE

Création et réalisation : Jean-Marie
Quesnel/Camille Gomès,chansonniers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s