CGT : SYNDICAT FRERE OU SYNDICASSEUR ? (« Les CGTistes »)

Droit de grève ? Nul ne saurait le contester.
Droit de manifestation ? Pas davantage en principe, mais sur un « cahier des charges » strict dans cette France toujours officiellement en état d’urgence et dont les forces de l’ordre ont déjà assez à faire pour maîtriser les milliers de belligérants étrangers autour de l’Euro.
D’où l’impérieuse nécessité malgré la présence importante de la force publique d’un renforcement du service d’ordre de la CGT et de son efficacité à ne pas laisser des casseurs professionnels infiltrer ses cortèges de simples manifestants. Il y aurait apparemment failli, certaines vidéos le démontrant sans équivoque : à suivre… ou à arrêter tant qu’on le peut encore, monsieur Martinez.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1528802-video-des-casseurs-a-la-cgt-la-sequence-violente-qui-contredit-philippe-martinez.html

Regardez les CGTistes passer
Dans la rue huant le pouvoir socialiste
Ils avaient promis de n’rien casser
Hélas, on peut les suivre à la piste
Et puis hop ! Une petite baston
Et puis hop ! C’est pas nous, mais non
En France dès mai-juin c’est la coutume
De promener ses pieds sur le bitume
Faut bien s’entraîner pour les vacances
Perdre du poids, paraît qu’ c’est tendance
Alors on défile contr’ le PS
Ou sa loi travail ou des promesses
Non tenues du candidat Hollande
Ou de Gattaz : le fric, qu’il le rende !
Regardez les CGTistes passer
Dans la rue huant le pouvoir socialiste
Ils avaient promis de n’rien casser
Hélas, on peut les suivre à la piste
Et puis hop ! Une petite baston
Et puis hop ! C’est pas nous, mais non
Il y a toujours mêlés à la foule
D’assez courageux sous leur cagoule
Pour détruire par de longs jets de pierre
De Necker les façades de verre
Sûr que les cerveaux qui les gouvernent
Ont mis leur intelligence en berne
On comprend qu’ils veuillent cacher leurs bouilles
Je ferais pareil si j’avais pas d’couilles
Regardez les CGTistes passer
Dans la rue huant le pouvoir socialiste
Ils avaient promis de n’rien casser
Hélas, on peut les suivre à la piste
Et puis hop ! Une petite baston
Et puis hop ! C’est pas nous, mais non
Les syndicats sont à la dérive
Et tu n’es plus représentative
CGT, tu fus incontournable
Aujourd’hui, tu nous cours sur le râble
Commence donc par gérer tes troupes
Car ton service d’ordre se loupe
Laissant s’y mêler casseurs, milices
C’est à lui d’y faire ta police
Regardez les CGTistes passer
Dans la rue huant le pouvoir socialiste
Ils avaient promis de n’rien casser
Hélas, on peut les suivre à la piste
Et puis hop ! Une petite baston
Et puis hop ! C’est pas nous, mais non

Chanson : « Les CGTistes » SACEM ©2016
Paroles : Camille
Interprète : Jean-Marie

Chanson originale : « Les majorettes » (1974)
Paroles et musique : Pierre Perret

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel/Camille Gomès, chansonniers

Publicités

Une réflexion sur “CGT : SYNDICAT FRERE OU SYNDICASSEUR ? (« Les CGTistes »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s