CIEL D’ÉTÉ : QU’EST-CE QUE T’ATTENDS POUR ÊTRE BLEU… (« Revue de stress 30/06/2016 »)

Le voici donc, l’été de tous les dangers. Celui où l’on peut craindre tout au lieu de jouir paisiblement de nos congés payés, de RTT ou de nos maladies diplomatiques…
Imaginons donc par avance le pire :
– déjà, avoir encore un temps de m… sur la moitié de l’hexagone (professionnels du tourisme en colère dans la rue)
– manquer de chips, cahouètes, pizzas, de bière et de pastis pour suivre le sport à la télé, avachi sur le divan, suite à des grèves de transporteurs (insurrection)
– perdre contre l’Islande à l’Euro (deuil national de trois jours)
– voir Franck Ribéry nommé Ministre de l’Éducation nationale (suicide collectif des enseignants et des lettrés, façon lemmings)
– enfin… (libre à vous d’imaginer votre catastrophe personnelle, chacun sa mère).
Bref, encore un bel été à venir, non ?

Marine se voyant Présidente
Trouve la Franxit excitante
Aussitôt suivie par le gnome
Ça rend ouf, ces référendums
La manœuvre est visible
Le matin suivant, les British
Conscients d’être pris pour des fish
Parlaient déjà de sécession
À leur tour d’ l’avoir dans l’Union
C’était si prévisible
À ceux qui croient que c’est l’État
Qui contrôlerait les médias
Levez-vous donc un peu plus tôt
Pour voir Guaino ou Philippot
Le matin seuls visibles
Cela nous rappelle Marchais
Qui chaque fois télévisé
Dénonçait qu‘on n’l’invitât pas
Alors, Duchnock, pourquoi t’es là
C’est toi, l’homme invisible ?
La télé, ben tiens, parlons-en
Vous connaissez tous l’incident
D’la panne de courant chez Ruquier
C’est pas nous, crie la CGT
C’eut pu être risible
Mais le Laurent, c’est une lumière
Aussitôt, il a su quoi faire
Filmer avec des téléphones
En v’là une idée qu’elle est bonne
Il a mis dans la cible
Je vis de près hier en zappant
Les charmes de Kim Kardashian
Difficile qu’on les dédaigne
Mais vaudrait mieux pas qu’elle enseigne
Les ados sont terribles
Imaginez que sur sa chaise
Un inconscient place une punaise
Et qu’un des implants éclatât
Boiter d’la fesse, ça n’irait pas
Ce s’rait un pneu risible
Mais chantons Levallois-Perret
Puisqu’on nous dit qu’on est ferrés
Paraît qu’y aurait des scélérats
Et qu’un jour, Levallois paiera
L’info serait crédible
Même si certains donnent leur parole
Qu’au cul n’ont pas de casseroles
Faut être sourd ou Républicain
Pour croire à ces serments coquins
Ils sont incorrigibles
Voici qu’à la télévision
C’est le temps des rediffusions
Et tant pis si t’aimes pas le foot
Tous les patrons de chaînes s’en foutent
Leurs pubs changent de cible
C’est comme ça pendant les vacances
Euro, Wimbledon, Tour de France
Et tant pis pour la ménagère
L’été, y en a qu’ pour son pépère
C’est-y pas Dieu possible
Sinon, ce monde est toujours fou
On s’ tue toujours un peu partout
Tant qu’ c’est pas chez nous qu’ ça canarde
Peut bien faire c’ qu’elle veut, la Camarde
Pleurez, âmes sensibles
Du moment qu’on chante et qu’on rit
Y a de beaux jours pour la connerie
Et puis d’abord, c’est les vacances
C’est pas le moment pour qu’on pense
Gaulois irréductibles !

Chanson : « Revue de stress 30/06/2016 » SACEM ©2016
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Les temps difficiles » (1961)
Paroles et musique : Léo Ferré

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel &
Camille Gomès, chansonniers

Publicités

2 réflexions sur “CIEL D’ÉTÉ : QU’EST-CE QUE T’ATTENDS POUR ÊTRE BLEU… (« Revue de stress 30/06/2016 »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s