MAMAN, LES P’TITS SARKO… (« Le petit énervé »)

Nobody’s perfect ! Nous avons tous nos petits défauts, parfois même l’envie ou le regret de ne pas avoir « ci » ou de n’être pas « comme ça ». Le plus souvent, on s’en accommode… enfin, pas tous, apparemment.

Un petit énervé voulait se représenter
À la présidence, encore, de la France
L’était tant complexé qu’il se voulait exhaussé
Hélas son bottier lui a déclaré :
« Je suis prêt à tout pour vous, mais là c’est fou
Comptez pas sur moi pour ce travail-là !  »
« Je suis prêt à tout pour vous, mais là c’est fou
Comptez pas sur moi pour ce travail-là ! « 
Petit énervé, c’est bête, bête
L’obsession des talonnettes, nettes
Crois-tu qu’un vote s’achète, chète
Avec de plus hauts souliers ?
Repartit l’énervé, pas question d’abandonner
Lors, il demanda conseil à Carla
Louboutin’, y a pas mieux, il saura te rendre heureux
Quelle bonne idée ! Je vais y aller
Mais hélas quand il voulut en essayer
Les plus hauts talons lui donnaient l’air con
Mais hélas quand il voulut en essayer
Les plus hauts talons lui donnaient l’air con
Petit énervé, c’est bête, bête
L’obsession des talonnettes, nettes
Crois-tu qu’un vote s’achète, chète
Avec de plus hauts souliers ?
Ne renonçant jamais, l’énervé fit rechercher
Par ses compagnons une solution
Entouré de génies, et pourtant rien n’en surgit
Alors gros malin prit les choses en main
Il pensa, pensa jusqu’au petit matin
Eut l’idée d’échasses, c’est la grande classe
Il pensa, pensa jusqu’au petit matin
Eut l’idée d’échasses, c’est la grande classe
Petit énervé, arrête, rête
Ne t’ mets plus martel en tête, tête
Échasses au lieu d’talonnettes, nettes
Font de toi un haut Landais
Petit énervé, arrête, rête
Quand la justice te guette, guette
Sors un peu de notre tête, tête
On voudrait bien t’oublier
Qui donc pourrait le nier ?

Chanson : « Le petit énervé» SACEM ©2016
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Le petit cordonnier» (1953)
Paroles : Francis Lemarque
Musique : Rudy Revil

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel & Camille Gomès, chansonniers

APRES LES JEUX, LE « JE » ! (« Il fait rebond »)

Il est revenu, le prince (de Clèves ? ) charmant (sic), et un livre à la main, mon cousin, à la surprise générale (resic)…
Nicolas Sarkozy attend déjà de pied ferme au second tour de la présidentielle le moins mauvais de ses deux adversaires présumés pour l’envoyer au tapis et le piétiner avec éducation et talonnettes.
Primaire ? c’est pour lui (déjà dépouillée, comptabilisée, vérifiée, actée)
Premier tour ? Déjà qualifié… forcément. La preuve ? C’est écrit dans son livre, et ce sera contre Marine, puisqu’il a déjà décidé de la déborder par sa droite, et en moins libéral encore.
Bref, cher Alain, vous avez de quoi vous faire des cheveux…

Oh ! Oh, regardez ! Oh ! Oh !
Pour l’élection à l’élection
Sarko entre en danse
Pour l’élection à l’élection
C’est « Tout pour la France »
J’ai entendu ça dans un journal
On n’y parle plus de tribunal
Pour l’élection à l’élection
Déjà tu brocardes
Les pauvres cons, les pauvres cons
Conseillers de garde.
J’ai bien peur que pour la der des der
Tu ne fasses pas la fête,
Tu ne fasses pas la fête,
Tu ne fasses pas la fête
LR
Oh non, non, non, dit-il.
Pensez donc, dit-il.
Allons allons, dit-il.
La main sur le cœur, je la jouerai fine
Pour les Alzheimer et ceux qui votent Marine
Oh non, non, non, dit-il.
Pensez donc, dit-il.
Allez allez, fit-il.
Les voix du FN
Je les volerai…
Pour l’élection à l’élection
Sarko est en transe.
Pour l’élection à l’élection
Et pour ses finances
Que le Qatar l’aide, c’est banal
Après tout ce qu’il a fait, normal
Pour l’élection à l’élection
Les gens le regardent
Faire rebond, faire rebond
Et disent : Prends garde
Tu te vois si bien au second tour, tu sais mais
Tu rembourseras ta dette,
Tu rembourseras ta dette,
Tu rembourseras ta dette
Un jour.
Oh non, non, non, dit-il.
Ah ah ah, dit-il
Allons allons, dit-il.
Depuis l’Intérieur, j’ai bien des combines
Je sais tout par cœur sur les autres et sur Marine
Oh non, non, non, dit-il.
Comment donc, dit-il
Allez, allez, fit-il.
Les voix du FN
Je les pillerai…
Pour l’élection à l’élection
Sarko est en transe
Pour l’élection à l’élection
C’est fou pour la France
Alors en attent’ de tribunal
Allez Hortefeux
Et tous ses confrères
Regardez-le faire
Son carnaval !

Chanson : « Il fait rebond » SACEM ©2016
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Il fait des bonds » (1957)
Paroles: Gilbert Bécaud, L. Amade.
Musique: R. Bernard

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel &
Camille Gomès, chansonniers

RIO : NUITS BLANCHES ET CAFÉ NOIR

Être informé aussitôt, vivre chaque événement en live, c’est devenu aujourd’hui pour l’immense majorité des gens une impérieuse nécessité. Notre pauvre cerveau est donc de par notre propre volonté constamment submergé par des tsunamis d’informations brutes, souvent non vérifiées, parfois toxiques et manipulatrices, ne nous laissant pas le temps nécessaire à tris et vérifications élémentaires, et encore moins de penser.
Rassurez-vous, braves gens, certains s’en chargent, vous distillant le prêt-à-penser désintéressé que vous souhaitez entendre… vous êtes si fatigués… et c’est pour votre bien, qui pourrait en douter ?
Quel rapport avec les JO, me direz-vous ? Il est pourtant simple…
Veiller jusqu’à quatre heures du matin en espérant que Jimmy Vicaut battra Usain Bolt semble a priori réservé aux insomniaques, aux retraités passionnés, aux travailleurs de la nuit délaissant leur boulot et aux parents et amis proches des athlètes concernés, non ?
Dans tous les cas, vérifiez votre réserve de café… vous en aurez besoin, je pense.
Bons Jeux et « allez la France » !

Je l’attendais depuis longtemps la longue nuit
C’était noté comme important pour ce lundi
Je voulais voir Usain Bolt, les amis
Oh ! Quelle nuit !
J’avais fait un planning spécial pour ce jour-là
Team USA, et puis l’OM, etc.
Deux paquets de café de Colombie
Oh ! Quelle nuit !
Dimanche, j’ai siesté, après repas léger
Il fallait que le soir, je sois en forme
L’ basket m’a réveillé, le foot fait somnoler
J’ai repris dix cafés, c’est pas énorme
Vers les une heure, la tête pleine de p’tits vélos
Et d’escrimeurs, de corps de reines, de Del Potro
Vingtième caoua, j’ai vu gagner Vicaut
Oh ! Quelle nuit !
Plus que deux heures avant du coup le grand moment
L’athlétisme j’adore c’est une chance
Les cafés s’opposant à l’assoupissement
Mon vieux perco criait : « Allez la France ! »
Hélas, bien sûr, malgré tout ça, m’ suis endormi
Le pire étant qu’en me levant vers les midi
Pour m’ réveiller, j’ n’avais plus de café
Oh ! Pauvre vie !
Oh ! Pauvre vie !
Oh ! Pauvre vie !

Chanson : « Café la nuit» SACEM ©2016
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Oh, quelle nuit » (1959)
Paroles : Don Gibson (Adapt. Fr.: Maurice Tézé)
Musique : Don Gibson

Crédits images : http://www.aht.li/2936121/CREDITS_IMAGES_CAFE_LA_NUIT.odt

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel & Camille Gomès, chansonniers

DOPAGE : HÉRO DE JANEIRO (« L’éthique »)

Tremblez, dopés, politiques et mafieux divers ! Le sport est sain, le sport est propre, le sport est désintéressé ! Ses valeurs morales, son éthique seront une fois encore à l’honneur lors des Jeux de Rio puisque tous les tricheurs en ont été préalablement exclus : puisqu’on vous le dit.
Et tous les Poutine du monde de se marrer… presque autant que vous et moi, non ?
Allez, bons Jeux quand même !

Jeux olympiques, même s’ils se piquent, des ti cons veul’nt aller là-bas
Ces sans éthique sont pathétiques et z’ont des ti QI bien bas
Ils ont des tic ils ont des tic z’ont des ti quadriceps gonflés
En guise de tic en guise de tic en guise de ti corps bien musclé
Tic et tic et tic c’est pas d’hier
Que tu sois monsieur ou dame
T’as mis t’as mis t’as mis t’as mis ton
T’as mis ton nez dans la came
Leurre et leurre et leurre et c’est le drame
Armstrongram ! (d’EPO)
Jeux olympiques, les squelettiques et les étiques passent la main
Devant le tic devant le tic devant le ti costaud du coin
Refilent leur tic refilent leur tic lui r’filent leur ticket cher payé
Ça leur fait tic ça leur fait tic leur fait ti coquard évité
Tic et tic et tic c’est pas d’hier
Que tu sois monsieur ou dame
T’as mis t’as mis t’as mis t’as mis ton
T’as mis ton nez dans la came
Leurre et leurre et leurre et c’est le drame
Armstrongram ! (de testostérone)
Alors les tic alors les tic alors les tic les ti copains
N’ soyez pas tic n ’soyez pas tic pas ti camés sans lendemain
C’est là un tic c’est là un tic c’est là un ti conseil vital
Rapport au tic rapport au tic rapport au ti cursus létal
Tic et tic et tic c’est pas d’hier
Que tu sois monsieur ou dame
T’as mis t’as mis t’as mis t’as mis ton
T’as mis ton nez dans la came
Leurre et leurre et leurre et c’est le drame
Armstrongram ! (d’anabolisants)
On suit le tic on suit le tic attristé le ti corbillard
Avec un tic avec un tic avec un ti costume noir
Ça fait des tic, ça fait des tic, des articles dans les journaux
Fait pas de tic fait pas de tic la mort fait pas de ti cadeaux
Tic et tic et tic c’est pas d’hier
Que tu sois monsieur ou dame
T’as mis t’as mis t’as mis t’as mis ton
T’as mis ton nez dans la came
Leurre et leurre et leurre et c’est le drame
Armstrongram !

Chanson : « L’éthique » SACEM ©2016
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Les tics » (1973)
Paroles : Alain Poirier
Musique : Alain poirier et Hubert Degex

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel & Camille Gomès, chansonniers