HÉ ! TU L’AS, TON PERMIS ? (« Permis de vote »)

 

Dans ce pays de libertés que le monde entier nous envie, tout est de plus en plus défini, organisé, normé.
Là, la vitesse est limitée à 50 km/h et vous rouliez à 54 ? Permis de conduire !
Votre poisson est trop petit ? Permis de pêche !
Vous modifiez votre maison ? Permis de construire!
Il faut un permis pour toute chose, pas encore pour respirer, tousser ou autres bruits naturels fort heureusement… pour l’instant.
Manque pourtant l’essentiel : le permis de vote. La majorité des cons plus un élira donc le (ou la) président(e) des cons, comme à l’habitude, et ça… c’est permis !

Il serait temps qu’un président
Quitte à s’en prendre plein les dents
Même l’assemblée à sa botte
Prenne enfin une décision
Fût-elle honnie par l’opinion
Imposer le permis de vote
Je sais, vous allez objecter
Ça ne risque pas d’arriver
La chose est quelque peu complexe
Mais c’est la seule solution
Pour éviter que la Nation
Disparaisse et donc que ça vexe.
On demande un permis pour tout
Cela parfois peut rendre fou
Vous le voyez bien sur la route
Dès lors que vous vous déplacez
C’est : « Bonjour, monsieur, vos papiers »
Et sans eux, comme il vous en coûte
Pour construire, n’en parlons pas
Vous souhaitiez une véranda
C’est là que vos ennuis commencent
Vous vous pensiez pourtant chez vous
Vous vous trompez du tout au tout
Sans un permis, aucune chance
Pêcher, chasser, n’en parlons pas
Cela vous coûtera un bras
Si le faites avant l’ouverture
La maille ou le sexe sont là
Qui vous coûteront l’autre bras
Pas de bras, pas de confiture
C’est pareil pour les champignons
Les escargots, crénom de nom
Avion, bateau, voire port d’arme
De travail ou bien de séjour
Il vous faut un permis toujours
Pour la police ou les gendarmes
Mais là, pour voter, que nenni
Suffit de votre CNI
Sans que vos preuves ayez à faire
Les Alzheimer, les demeurés
Les cons, les ploucs et les simplets
Deviendraient donc majoritaires
Il faudrait mettre le holà
Tant qu’il est encore temps, ma foi
Du moins, c’est tout ce que j’espère
Car Coluche était un devin
Majorité des cons plus un
Ce ne serait pas une affaire
J’avoue que c’est assez marrant
Qu’on demande plus aux migrants
Et autres demandeurs d’asile
Qu’à tous ces gens interrogés
Sur les trottoirs de nos cités
Aux idées et français horribles
À force de mener leur vie
Confortable tout près d’amis
Partageant ignorance et haine
Ils choisissent leur candidat
Comme un café ou un soda
Ne voyant que sa mise en scène
Ils devraient donc se réveiller,
Réfléchir un peu, s’informer
Ce permis n’est pas si facile
Voter pour qui, voter pour quoi
Les cons ne savent pas pourquoi
Sans permis, leur vote est débile
Voter pour qui, voter pour quoi
Les cons ne savent pas pourquoi
Sans permis, leur vote est débile

Chanson : « Permis de vote » SACEM ©2016
Paroles : Camille
Guitare et interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Le fantôme » (1966)
Paroles et musique : Georges Brassens

Création et réalisation : Jean-Marie Quesnel & Camille Gomès, chansonniers

Publicités

Une réflexion sur “HÉ ! TU L’AS, TON PERMIS ? (« Permis de vote »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s