2016 : IL ÉTAIT TEMPS QU’ON EN FINISSE ( » Revue de stress [Décembre 2016] « )

– Euh… bonne année !
– Quelque chose à ajouter ?
– Non…
– Bon… meilleurs vœux aussi, alors, et bon bout d’an.
– Merci, portez-vous bien et à la prochaine.
– J’allais le dire !
– Les temps sont difficiles…

La revoilà, la revue d’ stress
Après plus d’un mois de paresse
Ce sinistre monstre adipeux
Madame, yé fé cé qué yé peux
Les temps sont difficiles
Après la primaire de la droite,
L’actu elle-même est restée coite
Le pauvre chansonnier s’endort
On l’adorait, le Sark Veaudor
Les temps sont difficiles
Alors, on parle de tout, de rien
– Comment ça va, toi ? – Ça va bien.
Bien sûr, ça pourrait aller mieux.
– Mais y a sûrement plus malheureux
Les temps sont difficiles
– Je me sens patraque depuis hier
– Mon canard, t’as la grippe aviaire
– C’est bien trop cher pour nous, l’ foie gras
Tiens, repasse-moi le cervelas
Les temps sont difficiles
– Alors que le chômage décroit
François annonce qu’il n’y va pas
Et dans un livre se confesse
Pour une fois qu’il tient ses promesses
Les temps sont difficiles
– Du coup, plus d’Valls à Matignon
– Dommage, il était trop mignon
– À sa place, c’est Cazeneuve ! – Ah
Pas le même genre d’Casanova
Les temps sont difficiles
Tirons un grand coup d’ sombrero
À Ménard, sombre héros d’l’Hérault
Après les noirs, les maghrébins
V’là qu’à Béziers, on fiche les chiens
Les temps sont difficiles
Tu veux emmerder ton voisin
Tu piques une crotte dans son jardin
Tu la poses devant la mairie
Recherch’ d’ADN, il est frit
Les temps sont difficiles
La gauche aurait besoin d’union
De Mélenchon jusqu’à Macron
Mais trop rigid’s, tous hélas tiquent
La fronde a cassé l’élastique
Les temps sont difficiles
Si c’est Noël dans l’Landernau
On ne se fait pas de cadeaux
On pense plus aux législatives
Avant que le pire n’arrive
Les temps sont difficiles
Le déjà président Fillon
Devant un parterre de patrons
Annonce ce qu’il ordonnancera
Montrant son cul aux syndicats
Les temps sont difficiles
Mais faudrait faire gaffe aux gauchos
Ceux qui achetaient « Modes et travaux »
Et ses patrons à découper
En suivant bien les pointillés
Les temps sont difficiles
Coville a battu le record
En moins de cinquante jours à bord
J’ai trouvé, vu notre avenir
Le gars bien pressé de rev’nir
Les temps sont difficiles
Comme dit mon cousin Roger
C’est l’année de tous les dangers
Comme disait ma tante Ursule
J’ai bien trop peur que l’on recule
Ça sera pas facile

Chanson : « Revue de stress (Décembre 2016) » SACEM ©2016
Paroles : Camille
Interprétation : Jean-Marie

Chanson originale : « Les temps difficiles » (1961)
Paroles et musique : Léo Ferré

Publicités